Loading...
Disques

Darren Hayman – Actually I Still Really, Really Miss You

Mini-album de Noël sur la dépression post-rupture en mode électro. Le pendant (la suite ?) de “Home Time” sonne l’heure des Regrets.

Paru en cadeau de Noël le 25 décembre dernier, Darren égalise les scores avec l’autre stackhanoviste du songwriting, John Darnielle de Mountain Goats : quatre sorties chacun. Bravo les gars !
“Actually I Still Really, Really Miss You” est un apéritif, un teaser de l’album “You Will Not Die” à paraître cette année. Gageons que ce ne sera pas le dernier puisque, sur son compte Twitter, l’animal se filme devant la téloche, en compagnie de son clébard, interprétant des mini-compositions acoustiques au ukulélé baryton (ce me semble) qu’il appelle “Music to Watch the News by” et qu’il annonce une compilation de ces titres pour un prochain Bandcamp Day. L’inondation continue, donc.
Pour l’heure, c’est un délicieux EP, mini-album électro de post-rupture avec un Darren Hayman en mal d’amour, en manque de public. On peut le considérer comme un update de ses état d’âmes post rupture largement documentés dans les récents “Home Time” et “I Can Travel Through Time” sans qu’on sache si Darren regrette son ex-femme, sa nouvelle (ex- ?)girlfriend… ou nous (“Actually I Still Really, Really Miss You” et “Here’s the Stillness”, toujours sur la déclinaison du néo-confinement amoureux). Ces deux titres engourdis, touchants, irritants et confortables comme une bonne dépression sur canapé sont du meilleur Hayman.

Nous faisons partie, à jamais, des thuriféraires de The French, la part électro de Darren Hayman. C’est donc un véritable plaisir d’entendre Darren se glisser à nouveau dans cette électro ronde aux basses profondes si bien adaptée à la mélancolie, art moral du ressassement (“Oh The Before” ).
Sur “Friends Without Children”, on apprécie une fois de plus cette science du titre qui caractérise Hayman et Darnielle. C’est du space rock instrumental un peu anecdotique mais étonnant et on lui préfère encore le nocturne “The Back Office” tout en grésillements de grillons électroniques, et triturations élégantes.

Avec l’aide de Johanna D., compte-joint forever.

“Actually I still Really, Really Miss You” est sorti numériquement sur Bandcamp le 25 décembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *