Loading...
Disques

Mocke – Parle Grand Canard

Le nouveau disque de Mocke s’appelle “Parle Grand Canard” et il démarre par quelques notes de guitares dont les mélodies évoquent autant la raideur du cinéma français des années 70 que la sincérité de certains vieux blues rocailleux. Les 16 minutes et quelques de “Quel est ton parcours ?” sont un voyage dans une vieille Citroën Acadiane qui démarre dans une rue grise perdue au milieu de quelques maisons d’un quartier pavillonnaire pour finir dans les grands espaces d’une campagne que l’on découvrirait de train en train. On n’en est encore qu’au premier morceau et les compositions de Mocke nous on déjà transportés loin de la chaleur de notre salon confiné.

Il y a tout dans cette musique pour s’échapper des turpitudes que l’on peut entendre dans le monde qui s’agite. On y écoute une sorte de magnétisme sans poudre aux yeux, des détours obsédants entre les mélodies et la guitare sur “L’Assiette sociale”, les microtonalités de “La Part du chien”, et quelques distorsions perdues dans le delta avec “Réclame un concept”. Et quand on découvre enfin les cordes pincées de “Mon nom circule au ministère” – ce génie des titres, décidément ! –, on reste pantois devant cette guitare qui brille d’un étrange rayon de soleil, de ceux qui illuminent d’une bien belle façon ce mois de novembre.

En trouvant un échappatoire temporaire à la poésie d’Arlt, Mocke nous emporte avec lui dans une drôle d’aventure qui se déroule sur plusieurs pays avant de nous raccompagner à la porte de notre maison. On entend tout ça dans “Parle Grand Canard”, et même plus encore. Une virée dans tous les coins (coins) qui nous donne envie de sortir de chez nous pour bouger ce qu’il reste de notre corps, aérer notre cerveau et faire battre notre cœur encore plus intensément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *