Loading...
InterviewsTrack by track

Track by track – “Plastic Shores” par Jim Ballon

Trio tourangeau formé par Flavien Légland (guitare/chant), Axel Gaudron (batterie/claviers) et Bastien Torre (guitare/choeurs) (et Bapstiste Mésange au son et mixage), Jim Ballon vient de sortir il y a peu “Plastic Shores”, second album (disponible grâce à Another Record, Ideal Crash et Figures Libres Records) mais aussi belle bouffée d’oxygène pour le rock made in France. Si l’on peut facilement se croire sur les terres des Black Angels au premier abord, Jim Ballon évite de s’y laisser enfermer et mêle ses belles envolées de guitare à des influences plus garage (« Heaven’s Raven »), plus indie folk parfois (sur le très beau « Speed Cobra », beau comme des Fleet Foxes première époque en plein cagnard), et toujours parfaitement ciselées. Même sur les titres les plus longs (6 minutes et plus), le trio ne se perd jamais dans des méandres superflus, signant un album aussi dense que réjouissant.

Les auteurs de ce bien beau disque reviennent sur les huit titres qui le composent :

Airline
« Très statique, lancinant, comme un tapis roulant massif qui fonctionnerait sans que rien ne puisse l’arrêter, sur lequel on dépose tout l’air qui sépare les pensées que deux personnes s’échangent à travers ces technologies un peu « magiques, » actuelles, les ondes et les satellites. »
Evol
« C’est une sorte de belle mélancolie sans cesse remuée par les vagues près du rivage, des airs qui évoquent l’hypothèse que le futur se dessine différemment à chaque décision que l’on peut faire, ici teintés par le regret d’avoir blessé une relation forte. »
Psalm 4
« On pourrait voir ça comme l’envie de faire vivre un voyage salvateur à quelqu’un qui en aurait besoin. Une bienveillante chorale le ou la prendrait doucement par la main, sans violence aucune, et puis on parle, et puis on se pousse à agir pour sortir de là, ou au moins essayer encore. »
Speed Cobra
« Le serpent le plus rapide de l’univers, mais aussi celui qui prend le plus son temps, il ressasse des inquiétudes quant à l’avenir du monde, de l’humanité et de son impact sur la nature, même s’il est très, très vieux et qu’il sait que la nature peut traverser de grands drames mais finit toujours par s’adapter. Pour l’humanité il ne sait pas trop, alors il regarde pour voir. »
As Far as Can Think
« C’est encore un morceau qui se fait balader dans les vagues, ce n’est surement pas pour rien qu’on a appelé cette album “Plastic Shores”.
Celui ci, on le voulait très épuré et organique, enregistré en live dans un salon, on entend les petits oiseaux dans le jardin autant que des masses sonores très brumeuses, ou la précision d’une guitare acoustique. C’est quelqu’un qui se perd un peu dans ses pensées, à sans cesse relativiser, il s’émerveille de cette force qui semble parfois pouvoir accomplir ou attirer quelque chose juste parce qu’on l’a désiré vraiment très fort, mais il se souvient aussi de toutes les fois où il s’est complètement trompé dans ses idées. »
Heaven’s Raven
« Déterminé, et plus incisif que les remous alentours, on avait envie de faire vivre un autre type de tension. Ça parle de réflexions sur les relations amoureuses, d’une conscience des diverses formes qu’elles peuvent prendre et de l’effet surprenant qu’elles peuvent à chaque fois avoir sur nous, au point de ne plus vraiment savoir si on s’y reconnaît ou pas. Puis on arrête de se poser toutes ces questions et on se lance dans une grande montée jouissive histoire de pas non plus trop se perdre dans trop de conceptualisation et de juste de ressentir de grosses énergies, de partir en transe. »
Slow
« On finit l’album par une chanson en contraste avec la précédente. Elle évoque une belle histoire, quelqu’un qui tomberait comme ça sans trop l’avoir prévu sur une personne qui lui inspire beaucoup de choses, se laisse emporter, bercer doucement dans un rêve heureux. On y a quand même doublé et trituré les batteries avec l’envie de développer un son vraiment massif et surprenant… On vous conseille l’écoute au casque ! »
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *