Loading...
Disques

Grand Veymont – Persistance et changement

A 2 341 m, le Grand Veymont est le point culminant du massif du Vercors. C’est aussi le nom d’un groupe rhônalpin composé de Josselin Varengo et Béatrice Morel Journel, dont la musique semble faite d’air pur et d’horizons dégagés. Si ses deux albums précédents (“Grand Veymont” et “Route du vertige”) montraient déjà un goût certain pour les longues dérives sonores à base d’improvisations sur des claviers analogiques, son nouveau, enregistré l’été dernier et paru sur le label Objet Disque, pousse cette tendance à son paroxysme puisqu’il n’est composé que d’une plage de 39 minutes (certes scindée en deux parties de longueur à peu près égale sur le vinyle). Le duo se montre ainsi plus libre que jamais dans ses explorations qui imaginent des points de rencontre entre le krautrock cosmique et un certain folk (en) français.

On pense donc beaucoup aux années 70 (ce titre, “Persistance et changement”, pourrait d’ailleurs être celui d’un programme politique de l’époque), mais le résultat n’a heureusement rien d’une reconstitution historique. Il se fonde sur un principe simple : pour éviter qu’une musique fondée sur la répétition – “persistance” – ne plonge l’auditeur dans l’ennui, il faut ménager des variations – “changement”. Les apparitions de la voix presque spectrale de Béatrice, un solo de ce qui pourrait être une flûte dans la première partie, des passages plus rythmiques dans la deuxième jalonnent ainsi cette composition fleuve aux effets hypnotiques, qui prend son temps mais n’abuse jamais du nôtre. On ne peut que baisser les armes devant tant de beauté simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *