Loading...
Disques

The Kills – Blood Pressures

The Kills - Blood Pressures

Fâchons : The Kills est un groupe convenu et plaisant dont la formule « Monsieur et Madame font du rock en cuir noir » les condamne au sur-place.
Caressons : à l’occasion, notre faux couple sait enflammer comme peu, à l’image de ce « Cheap And Cheerful », seul tube à notre connaissance propulsé par une vilaine toux.
« Blood Pressures » confirme les deux propositions sus-dites. Après « Midnight Boom » et ses rares mais marquantes décharges technoïdes, aucun « désir d’avenir » comme dirait Ségolène, hormis le single « Satellite » qui évoque un carrousel embourbé en plein marécage. Ajoutons-y, pas chien, deux jolis hors-sujets qui jouent la carte du débranché : « Wild Charms » susurré par un Jamie Hince en mode Lennon « je suis Vivant » et, surtout « The Last Goodbye », où Alison Mosshart tutoie Chrissie Hynde, l’un de ses modèles avérés. Le reste électrique se partage entre classiques bienvenus (« Future Starts Slow » et « DNA », aux riffs perce-mémoire), pastiche involontaire (« Nail In My Coffin », du Dead Weather supportable), et rabâchages pénibles (un dernier tiers très bof).
Positivons : glamour, défonce et tabloïds n’ont pas tué les Kills.
Persiflons : il va falloir se retourner le ciboulot pour ne pas déboucher sur une fin à la White Stripes, ces fossoyeurs bluesy-hurlards.
Prions donc pour que le sang chaud ne devienne tiède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *