Loading...
Disques

The Dilettantes – 101 Tambourines

THE DILETTANTES – 101 Tambourines
(Happy Parts / Differ-Ant) [site] – acheter ce disque

THE DILETTANTES - 101 Tambourines"101 Tambourines" est exactement le genre d’album qui serait bien sagement resté planqué dans les rayons s’il n’y avait pas eu de quoi superposer un autocollant accrocheur sur la pochette. Un autocollant qui permet à "101 Tambourines" de s’afficher en tête de gondole car il précise la participation de Joel Gion, le joueur aux maracas de Brian Jonestown Massacre et donc acteur du fameux "Dig!".
Comment ne pas avoir de sympathie pour le bonhomme après l’avoir vu faire le guignol dans "Dig!" avec ses rouflaquettes qui lui mangent le visage ? Et surtout comment ne pas avoir de la sympathie pour quelqu’un qui a dû supporter Anton Newcombe pendant tant d’années ?
Si Gion est manifestement plus appliqué avec les Dilettantes qu’avec Brian Jonestown Massacre, cela ne l’empêche pas d’offrir ici un album très sixties assez épuisant, contrairement à ce qu’avait pu proposer Jason Quever au sein de Papercuts. Les Dilettantes nous rejouent l’esthétique sixties, certes avec brio, mais sans apporter quoi que ce soit de vraiment personnel et original. De plus les inflexions vocales piquées à Lou Reed demeurent souvent trop criantes et finalement assez ridicules. Par conséquent, on s’ennuie vite, voire très vite. Chaque morceau pris un par un est plutôt bon mais on se force à laisser défiler les plages de l’album, et vient alors ce réflexe pavlovien qui consiste à vouloir changer de cd à la fin de chaque morceau et de remettre vite l’album de Why? ou de Vampire Week-End.
Et ce n’est pas de chance car c’est seulement dans la répétition que ce disque devient agréable et intéressant. Est-ce que l’auditeur, inondé d’albums, acceptera le jeu ? On en doute fortement.

Vincent Le Doeuff
Ready to Go
Subterranean Bazaar
Brihtly Lit New Dark Ages
Don’t You Ever Fall
The Whole World
You’re Gonna Need More Time
Like Crazy
Marzipan
Never Go Without
Everlasting Low
Kiss & Run
What Were You Thinking?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *