Loading...
Disques

Muse – Absolution

MUSE – Absolution
(Taste / Naive)

Muse - AbsolutionC’est la fin d’une année, le début d’une nouvelle, les tops fleurissent à droite et à gauche, même POPnews a le sien, et comme tous les ans je les parcours avidement. Il y a tellement de disques qui sortent que je ne peux tout écouter et peut-être suis-je passé à côté d’un chef-d’oeuvre. Faire le tour des tops c’est une façon de se confronter à l’avis des autres, de repérer ses lacunes.
En lisant le classement d’une certaine radio pour rebelles propres, ainsi que ceux de nombreux magazines faisant la part belle aux pubs pour des marques de fringues, j’ai vu que "Absolution" le dernier album de Muse recevait pas mal de votes. On y racontait aussi leur vaill ésistance à l’envahissante Céline Dion qui voulait leur piquer leur nom. Ce geste de défi à la face de la musique de variété leur valait un certain respect, d’après les journalistes. Sans trop savoir pourquoi, ni comment, je l’ai donc écouté. En le mettant sur la platine j’ai passé en revue plein d’a priori, de jugements à l’emporte-pièce tout prêts à être dégainés dans une chronique assassine. Et la musique a démarré et les clichés se sont accumulés, mais la chronique assassine n’est pas venue.ante Pour faire une chronique assassine, il faut malgré tout ressentir quelque chose. Alors que pour "Absolution" je ne ressens rien. C’est pompier, bruyant, plein de formules éculées et attendues, l’extravagant chanteur joue son rôle à la perfection, les guitares jonglent avec le mauvais goût et quelques brefs instants évidemment pop, mais ça ne me touche pas. Ni dans un sens ni dans l’autre. Je ne ressens ni le dégoût, ni la haine tant attendus qui allaient jeter de l’huile sur le feu de ma chronique vacharde. Ce disque de new-glam-metal-prog-lyrico-post-rock avec ses arômes artificiels et ses couleurs fluo, je l’ai écouté sans envie, et je vais l’oublier sans effort. Son goût n’est pas assez tranché, en lisant les tops de fin d’année, il y a tellement d’autres merveilles à découvrir…

Gildas

Intro
Apocalypse Please
Time Is Running Out
Sing For Absolution
Stocklholm Syndrome
Falling Away With You
Interlude Out Falling Away
Hysteria
Blackout
Butterflies And Hurricanes
Tsp
Endlessly
Thoughts Of A Dying Atheist
Ruled By Secrecy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *