Loading...
Disques

Fat Truckers – The first Fat Truckers Album is for sale

FAT TRUCKERS – The first Fat Truckers Album is for sale
(Roadtrain / Discograph)

FAT TRUCKERS - The first Fat Truckers Album is for saleDéjà aperçus et remarqués plus tôt cette année aux côtés de leurs potes from Sheffield sur la compilation "Northern Electronic", Fat Truckers déboulent maintenant seuls aux commandes de leur premier album dont le titre et la pochette leur garantiront très certainement des disques d’or à la pelle… (…..clin d’œil ironique appuyé…..). Pourtant des pépites d’or il y en a dans ce disque. Des coups de pelle à travers la boîte crânienne aussi d’ailleurs.

"Superbike" constitue sans aucun doute le sommet de ce premier album de Fat Truckers, où le trio pédale vigoureusement tel un Virenque en cure de fraises Tagada, le regard scrutant l’horizon droit devant, la mâchoire retombant sur le guidon et les mollets fouettant l’air frénétiquement. Derrière ce maillot jaune-vomi, les autres titres peinent un peu mais globalement suivent bien le rythme : mélodies simples et efficaces en (grande) boucle, rythmique robotique et paroles répétées à l’infini. Il paraît même que, dans le justement nommé "Teenage daughter", le refrain ‘Teenage daughter’ est répété 68 fois. C’est le dossier de presse qui le dit, j’avoue ne pas avoir eu le courage de compter, de peur de tomber raide de fatigue avant la fin de l’étape. "Ron is back" ou encore l’excellent "Roxys" s’en sortent eux aussi haut la main du côté du dancefloor inondé d’huile de vidange.

Mais, il ne faut pas croire, dans ce disque il y a aussi de l’amour. En particulier, "I love computers", ode aux ordinateurs les moins bien montés en (kilo-)octets (ce bon vieux Commodore 64 par exemple) dont l’authenticité est vraiment bouleversante. A côté, "I love u son" aux airs menaçants et grinçants confirme que Fat Truckers préfèreront toujours leurs vieux synthés poussiéreux à la chair humaine. Toujours plus excités par le boulon qui frétille chez R2D2 que par l’œil sanguinolent de Terminator. Quelque part, Fat Truckers est à Madonna ce que la console Videopac est à Windows XP.

mr modular

Teenage daughter
Ron is back
Superbike
I love computer
Faversplimsoles
Anorexic robot
I love u son
Roxys
Lock & load
Fix it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *