Loading...
Disques

Viktor Vaughn – Vaudeville Villain

VIKTOR VAUGHN – Vaudeville Villain
(Sound Ink)

VIKTOR VAUGHN - Vaudeville Villain C’est beau de voir étéran dans une telle forme. Ca fait plaisir. Malgré ses plus de 15 ans d’activité, MF Doom alias Zev Luv X nous prouve cette année encore qu’il ne manque ni de projets, ni d’ambition. Après un album sous le nom de King Geedorah, avant un projet commun avec Madlib/Quasimoto et avant la résurrection annoncée de son ancien groupe KMD, il nous propose sur le prometteur et déjà excellent label Sound Ink ce qui ressemble fort à un digne successeur du classique « Operation Doomsday« .

Vaudeville Villain est un concept album. Fidèle à sa fixette sur la science-fiction et les super-héros, Doom nous conte l’histoire de Viktor Vaughn, un voyageur dans le temps bloqué au début des années 90 et obligé pour repartir dans son époque de se livrer à des MCs battles. Le prétexte est tout trouvé pour s’en donner à c&Mac254;ur joie et le rappeur multiplie naturellement punchlines et bons mots. Mais cette fois, contrairement à un Take me to your Leader récent mais décevant, la production est à la hauteur. Le ton général est donné dès le premier véritable titre de l’album, ‘Vaudeville Villain’ : il est d’emblée très électronisant, et il le restera quel que soit le producteur aux commandes, King Honey, Heat Sensor ou Max Bill (mettons de côté la star improbable RJD2 et son intervention rasoir sur ‘Saliva’).

Attention, l’électronique de Vaudeville Villain ne se résume pas pour autant au bête télescopage de blips maladroits et des élucubrations d’un rappeur esseulé. Les producteurs ici présents connaissent leur affaire, ils ont l’habitude des MCs, ils savent pondre un beat qui colle à leurs exploits verbaux et ne donnent pas dans la choucroute synthétique. Quand tous, rappeurs et producteurs, donnent toute la mesure de leur talent, cela aboutit à de véritables perles comme le déjà cité ‘Vaudeville Villain’, comme les superbes ‘Lactose and Lecithin’, ‘A Dead Mouse’ et ‘RaeDawn’, ou comme un ‘Never Dead’ où, sur un travail de Heat Sensor, Doom/Vaughn rencontre un adversaire à sa hauteur en la personne de M. Sayyid. Et au total, à moins de vouloir commettre la folie de juger ce nouvel album à l’aune de l’intouchable « Operation Doomsday« , il n’y a pas grand chose à reprocher à Vaudeville Villain.

Sylvain

Overture
Vaudeville Villain
Lickupon
The Drop
Lactose & Lecithin
A Dead Mouse
Open Mic Nite Pt. 1 (feat. Lord Sear, Brother Sambulca, Rodan & Louis Logic)
Rae Dawn
Let Me Watch (feat. Apani B.)
Saliva
Modern Day Mugging
Open Mic Nite Pt. 2 (feat. Lord Sear, AJ Ready Wright & Creature)
Never Dead (feat. M. Sayyid)
Pop Snot
Mr. Clean
G.M.C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *