The Zephyrs - A Year to the Day

26/11/2003, par Rodérick Petetin | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE ZEPHYRS - A Year to the Day
(Setanta) - acheter ce disque

THE ZEPHYRS - A year to the dayLe cas Zephyrs me laisse sur un sentiment étrange : leur musique qui m'a semblé assez austère en premier lieu se révèle chatoyante avec le temps. Aussi bizarre que cela puisse paraître, c'est effectivement l'effet qu'a produit sur moi ce troisième album des écossais : "A year to the day", catalogué à tort comme un énième rejeton post-rock sans saveur, se fait plus précis à mesure que les chansons sortent du brouillard et que les cordes prennent l'ascendant sur les guitares.
Les voix deviennent alors un élément de plus à ce tableau penchant vers une pop orchestrale quasi mystique (le halo flou qui entoure le chant n'est pas tout à fait innocent dans cette dimension) digne du meilleur de Reindeer Section.

L'austérité de la première écoute provient en fait de la forte homogénéité des chansons : les changements sonores, rythmiques ou stylistiques se font rares. Du coup, l'album peut paraître monocorde pour certains aspects (les voix encore une fois, par moments trop systématiques) mais la qualité des morceaux est bien présente et les mélodies sont toujours extrêmement bien emmenées. Pour preuve, le dernier morceau de l'album (le fantastique "Don't say sorry") initié par une ritournelle au xylophone cristallin qui transporte loin, très loin...

Rodérick

Lacuna Head
Go Slow
Washed to the Shore
Empty Eyes
One Year Many Mistakes
A While
Watercolour
Stand Round Hold Hands
Roberta Flack
Don't Say Sorry

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews