Yuksek - Away From the Sea

03/03/2009, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

YUKSEK - Away From The Sea
(Has Been / Barclay / Universal) [site] - acheter ce disque

YUKSEK - Away From The SeaLe Rémois Pierre-Alexandre Busson a choisi le pseudonyme Yuksek pour sa musique, nom choisi au hasard mais qui signifie "la hauteur" en turc. D'abord remarqué sur la blogosphère, grâce à des remixes d'artistes aussi différents que Mika, Kaiser Chiefs ou encore Tahiti 80, il a ensuite enchaîné les prestations en live, remportant un grand succès grâce à des titres extrêmement dansants et percutants. L'étape de l'album me semble d'ailleurs éminemment dangereuse pour tous ces artistes électro, qui savent composer de très bons morceaux pour dancefloor, mais dont la mise en commun sur une même galette entraîne parfois soit une saturation, soit un manque de cohérence entre les titres.

Autant être franc, le Français n'échappe pas totalement à ces deux écueils. Mais le disque regorge pourtant de morceaux de bravoure pour dancefloor, plus variés qu'il n'y paraît, car Yuksek (c'est plus simple que son patronyme) a eu un parcours musical très hétéroclite avant de se retrouver derrière son synthé et sa console d'effets. Ayant acquis une grosse culture musicale, il est désormais producteur, pour Birdy Nam Nam ou encore The Bewitched Heads On the Top of Our Heads, vainqueurs du concours CQFD de cette année. Après une ouverture 100% électronique, avec force rythmes concassés et démonstrations techniques, le musicien commence à insuffler quelques ingrédients dans les gros rythmes qui charpentent ses morceaux. Il y a donc du hip-hop sur "Extraball", avec les voix au phrasé hyper rapide, puis du funk torride sur "A Certain Life", ode au Miami des années 80 : une chemise à fleurs, une moustache et un costard couleur crème font parfaitement l'affaire pour avoir le look qui colle au titre. Les racines pop du DJ ressortent par instants, comme sur l'excellent "So Far Away From the Sea", avec ces mains qui tapent en rythme, ces choeurs, ces gimmicks électroniques qui se greffent sur la rythmique et donnent envie de se remuer ardemment, avant l'outro du morceau, moins légère mais là encore teintée de petits éclats sonores (synthés qui carillonnent, petites boucles insidieuses). Les morceaux purement techno sont finalement assez rares, même si Yuksek sait visiblement s'y prendre pour composer du single pour dancefloor ("Tonight", "This Is Not Today", "Take a Ride"), mais la plupart du temps, le DJ préfère faire des crossovers, que ce soit en incorporant du disco ("So Down") ou une outro pop-folk sur "Eat My Bear", qui referme le morceau et aussi le disque sur une dernière touche surprenante mais franchement réussie. Sans éviter non plus les moments faibles ("Freak O Rocker" ou "I Could Never Be a Dancer"), Yuksek a écrit un bon disque de clubbing, qui fait parfois efficacement le lien avec la culture musicale du DJ : "Away From the Sea" devrait donc permettre à son auteur de prendre de la hauteur par rapport à la scène électro française, et d'offrir son lot de prestations live réjouissantes.

Mickaël Choisi

Break Ya
Tonight
A Certain Life
Extraball
Take a Ride
I Could Never Be a Dancer
So Far Away From the Sea
Little Dirty Trip
This Is Not Today
I Like to Play
So Down
Freak O Rocker
Eat My Bear


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog