Women - Women

album de la semaine du 10/12/2008, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

WOMEN - S/t
(Jagjaguwar / Differ-Ant) [site]

WOMEN - WomenChad VanGaalen est décidément un des artistes les plus intéressants de cette fin d'année. Le Canadien ne nous a pas uniquement gratifiés d'un des plus beaux albums de 2008, il en a aussi produit un des plus démentiels. Et le terme n'est pas excessif. Women est un quatuor canadien qu'on ne pourra qualifier sobrement que de super halluciné.
Oscillant entre longues plages bruitistes et ritournelles psyché primitives, le combo nous emporte dans un univers plus que troublant. Absolument électriques, les compositions multiplient couches sonores dissonantes avec des jeux de guitares vrillés en boucles, sur lesquelles le chant illuminé de Pat Flegel finit de nous hypnotiser.
L'introduction de "Women" est pour le moins désarçonnant. On a l'impression de prendre l'album en cours avec un "Cameras" rapidement emballé mais qui s'interrompt illico quand il commence à prendre forme pour enchaîner sans transition sur un "Lawncare" doucement allumé. Sur ce dernier, le rythme progresse dans des structures perturbées et répétitives. C'est alors que le groupe s'octroie une longue plage bruitiste au rendu paradoxalement épouvantablement captivant ("Woodbine"). C'est donc dans un état amorphe que l'on découvre la première pépite de cet album avec le suranné et ensorcelant "Black Rice". Un peu plus tard, le groupe de Calgary nous réjouit avec une courte mais étincelante ritournelle arty ("Group Transport Hall"). Le quatuor poursuit avec "Shaking Hand" en mélangeant le garage et le psyché dans une urgence enivrante. Sur "January 8th", de rares accords se font pourchasser par une sonorité rebondissante dont l'accélération devient de plus en plus angoissante avant de se conjuguer dans un brûlant n'importe quoi. On est pris soudain d'un étrange désarroi de ne plus savoir où l'on se trouve vraiment, les larsens crépitants de "Flashlights" nous affublant du même regard que celui d'un lapin pris dans des phares.
C'est donc légèrement abasourdi que l'on ressort de l'écoute du premier album de ces surprenants Canadiens.

Vincent Le Doeuff

Cameras
Lawncare
Woodbine
Black Rice
Sag Harbor Bridge
Group Transport Hall
Shaking Hand
Upstairs
January 8th
Flashlights


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews