Wave Machines et BRNS, festival Clap Your Hands, Café de la Danse, Paris, 17 avril 2013

25/04/2013, par Camille Grumellon | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 Wave Machines 1

Il y avait du monde mercredi dernier devant le Café de la Danse à l'ouverture des portes. Le festival Clap Your Hands proposait une bien belle affiche: Wave Machines + BRNS. On sentait déjà l’impatience dans la file d’attente à l’extérieur. Et je crois que personne n’a eu la sensation de perdre sa soirée.
 Une fois entrée dans la salle je me faufile rapidement au premier rang pour ne rien manquer du spectacle. Derrière moi ça piétine, le public est déjà très en forme quand la première partie, Wave Machines, fait son entrée. Le groupe de Liverpool offre au public une prestation impeccable. Les fans sont présents et le reste du public est vite conquis. Avec son rock atmosphérique et son énergie, le groupe fait monter la température dans une salle déjà bien chaude et termine cette première partie aux allures de tête d’affiche sous les acclamations.

Wave Machines 2

Arrive le tour du quatuor belge très attendu. Pendant qu’ils s’installent, ça discute encore. Peu de gens sont ici pour découvrir ; BRNS montera sur scène avec le public déjà dans la poche. Je commence moi aussi à bien connaitre leur live et j’espère en voir un peu plus que d’habitude. Je n’ai pas été déçue le moins du monde. Dès la première chanson, “Clairvoyant”, le ton est donné et on sent que ce concert-là sera différent. Serrés les uns contre les autres au centre de la scène, ils échangent des regards et ne cachent pas leur plaisir d’être là. Le public le leur rend bien en criant et frappant dans les mains pour en demander plus. Comme toujours on en aura pour notre argent, comme dit l'autre. Les synthés crient, les cordes de guitare et la batterie sont martyrisées pour notre plus grande joie.

BRNS 1

Entre nouveaux titres et extraits de leur mini-album "Wounded", la setlist dévoile toute la créativité des musiciens et chaque fin de morceau est généreusement applaudie. On entend les fans s’égosiller sur “Here Dead He Lies”, “Deathbed” ou “Mexico”, et ils ne tardent pas à bouger de plus en plus. Quand le chanteur nous annonce la dernière chanson, les voix s’élèvent déjà pour en demander encore. Après l’habituel final grandiose de “Our Lights”, BRNS quitte la scène au milieu des acclamations et des cris. Au premier rang, on martèle la scène de nos mains, et cela jusqu’à ce que le quatuor remonte sur scène pour un dernier titre incendiaire. A la sortie, les compliments volent. Pas de doute, le public est ravi. Au Café de la Danse ce soir il faisait aussi chaud qu’à Mexico.
BRNS 2

BRNS 3

Texte : Camille Grumellon.

Photos : Vincent Arquillière.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews