The War on drugs - Wagonwheel Blues

21/08/2008, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

(Secretly Canadian / Differ-Ant) [site

THE WAR ON DRUGS - Wagonwheel BluesThe War On Drugs est le nom d'une campagne lancée par Nixon contre le trafic de stupéfiants aussi bien à l'intérieur qu' à l'extérieur des Etats-Unis. Ces jeunes Américains savaient-ils au moment du choix de ce patronyme un peu potache, décidé certainement sous l'emprise de produits illicites, qu'ils deviendraient l'un des groupes les plus prometteurs du moment ?
Le quintet de Philadelphie, mené par un leader au patronyme aussi improbable qu'approprié (Adam Granduciel), révolutionne l'americana, conjuguant en seulement neuf titres tout ce qui a pu se faire d'intéressant ces dix dernières années outre-Atlantique. Assemblant des bouts de sons enregistrés avec ce qu'ils avaient sous la main (bouts de cassette, lecteur mp3…), c'est dans une posture résolument lo-fi que les Américains nous proposent leurs œuvres.
Avec "Arms Like Boulders", "Wagonwhell Blues" débute comme si on prenait un concert en cours avec un regret amer de plus en plus insistant d'avoir raté ne serait ce qu'une seconde du set. On est tout de suite subjugué par ce folk épique americanesque d'une évidence mélodique à couper le souffle. On s'est à peine remis que les rythmes saccadés de "Taking the Farm" nous assaillent. Granduciel change complètement de registre et nous emporte très vite dans une transe contagieuse. Animal Collective est la figure de proue actuelle du renouveau du rock transe, mais celle de TWOD soutenue par des claviers dévoyés rappellent plus les feulements d'Alan Vega que les hululements d'Avey Tare. Plus loin, TWOD réamorcera une transe infernale et hallucinante sur "A Needle in Your Eye #16".
Sur "Buenos Aires Beach", TWOD marche sur les plates-bandes du Boss en composant un country/rock profond et rentré. La hargne est bien présente mais sous-jacente, les pulsions sont contrôlées avec maturité. Les Américains nous ensorcellent avec "Show Me the Coast", une longue plage de kraufolk, sur lequel des nappes de guitares hypnotiques chevauchent une ligne d'orgue intense.
"Wagonwhell Blues" se conclut sur une perle d'essence pure lo-fi : "Barrel of Batteries". L'émotion est brute, la mélodie instinctive, Granduciel y affirme son nouveau statut de songwriter de génie.


Arms Like Boulders
Taking the Farm
Coast Reprise
Buenos Aires Beach
There Is No Urgency
A Needle in Your Eye #16
Reverse the Charges
Show Me the Coast
Barrel of Batteries

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews