“Violator” de Depeche Mode par François-Emmanuel Trapes

09/09/2019, par | Livre |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 


Nouvelle parution dans la collection Discogonie, chez l’éditeur rouennais Densité : François-Emmanuel Trapes signe aujourd’hui un ouvrage sur “Violator” de Depeche Mode. Au fil du temps, cette jolie collection de petits livres conçus pour accompagner et redécouvrir des albums majeurs de l’histoire du rock s’enrichit de titres variés. Le dernier paru peut d’ailleurs se lire dans le prolongement des belles analyses de Philippe Gonin sur “Pornography” des Cure ou de François Godineau sur “Tender Prey” de Nick Cave, essai que nous avions recensé en son temps. A ces deux ouvrages sur des œuvres phares des années 80 s’ajoute donc maintenant ce “Violator” (un “The Queen is Dead” des Smiths est annoncé par l’éditeur). Comme de coutume dans la collection, l’album majeur de Depeche Mode fait l’objet d’une lecture documentée et passionnée des neuf chansons qui le composent. “Violator” y est vu comme un jalon dans la discographie du groupe, mix entre les sonorités électro à la New Order (“Enjoy the Silence ”) et la tonalité blues qui ne fera que s’accentuer sur leurs albums suivants (“Personal Jesus”). Comme le souligne Trapes, l’album, à cheval entre deux décennies (il paraît en 1990), est emblématique d’une époque musicale qui se referme et d’une nouvelle qui débute, à l’image de “Closer” de Joy Division dix ans plus tôt.

Alain Hertay

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals