Vincent Vit Sa Vie à Varsovie - Punks not dead (quoique)

06/01/2001, par | Articles |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Vincent vit sa vie à Varsovie (4) : Punks not dead (quoique)

Eh bien ... Ca fait un bail que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles. Mettons cela sur le compte de difficultés techniques, du manque de temps, de la programmation d'Arte (ah, la scène de "Roulette chinoise" de Fassbinder sur le "Radioactivity" de Kraftwerk ...) et, tout simplement, de ma paresse. De fait, vous parler de concerts déjà lointains n'aurait plus grand sens. Disons simplement que le "River man" de Nick Drake par le trio de Brad Mehldau (fin septembre ? octobre ?), en rappel d'un concert de toute beauté, fut un moment de grâce rare.
Dimanche dernier, c'est une musique nettement plus pêchue que proposait le Proxima (salle d'honnêtes dimensions et plutôt agréable - apparemment un club d'étudiants -, située comme il se doit un peu loin du centre-ville, dans un coin purement varsovien, c'est-à-dire sans charme, pour ne pas dire sinistre), avec des locaux, Dezerter, et les Anglais d'Angelic Upstarts. S'il y a peu de chances que vous ayez déjà entendu parler des premiers (honnête trio punk-HC mélodique en polonais, bon nom quoique moins percutant que celui d'un groupe français : "P4 à l'attaque"), les seconds vous disent peut-être vaguement quelque chose. Je n'ai pas de dictionnaire du rock sous les yeux, mais il me semble que les Angelic Upstarts faisaient partie de la seconde vague punk, très politisée (anti-raciste, anti-fasciste, anti-violences policières, écrivant des chansons sur l'Irlande du Nord ou, pour ceux qui durèrent jusque là, la guerre des Malouines). Des groupes pas toujours transcendants sur la forme, mais inattaquables sur le fond, touchants par leur sincérité.
Forcément, en 2000, les A.U. sont vieux - mais pas croulants. Le chanteur, une armoire à glace chauve à bouc, est particulièrement impressionnant. Malheureusement, il perdit sa voix après vingt minutes de concert, et ne la retrouva que vers la fin ; c'est le guitariste qui prit le relais, et il s'en sortit avec les honneurs. On pourrait croire que les A.U. sont l'un de ces pathétiques groupes punk sur le retour, reformés parce que tourner, c'est toujours mieux que de bosser en usine ou rester planté devant la télé en attendant le "dole". Sauf que pas tout à fait. Les Anglais n'ont rien perdu de leur engagement et, pour eux, une date à Varsovie n'est pas seulement, semble-t-il, un cachetonnage de plus après une tournée allemande. Car, en 1981 (avant ou après la déclaration de l'état de guerre par Jaruzelski ?), les Angelic Upstarts avaient écrit le très beau morceau "Solidarity" sur les événements en Pologne. Ce soir-là, ils le jouèrent deux fois, et entendre le public reprendre les paroles en cœur était particulièrement émouvant. Le reste rappelait de bons souvenirs, entre un "Police oppression" bien envoyé et une reprise de "White riot".
Le public mériterait qu'on lui consacre plusieurs feuillets. J'ai sans doute vu là les derniers vrais punks de Pologne. On reconnaît facilement un vrai punk : au moment où il pénètre dans la salle, il est déjà bourré ; il commence à pogoter et à se battre (pour le fun) avant même le début du concert ; il jette un peu de bière sur le chanteur, comme ça, par réflexe. Il y avait aussi des redskins à bretelles, des anarcho-machins, et même quelques enfants venus avec leurs parents. Je devais être le seul à porter un col en V.
Voilà, that's all, folks. Vous risquez d'attendre un petit moment le cinquième épisode. En attendant, allez voir le documentaire de Julien Temple sur les Sex Pistols (pour rester dans l'ambiance ...), c'est un petit film revigorant. Et "Jesus' Son" n'est pas mal non plus, même si inférieur au bouquin de Denis Johnson. Enfin, pour ralentir l'inexorable et inquiétant réchauffement de la planète, déplacez-vous en trotinette et arrêtez de respirer. Merci.

Vincent

PLAYLIST

BLUEBOY/HARVEY WILLIAMS Intégrale singles & EPs Sarah Rec.
AT THE DRIVE-IN Relationship of command
COLDPLAY "Yellow" & "Trouble"
SIGUR ROS Agætis byrjun
CHOC ELECTRIQUE feat. PASCAL'S BONGO MASSIVE "Ensaneia"
MEOMA "Theme from Kronika Kryminalna"
THE GO-BETWEENS "Going blind"

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals