V/A - How Soon is Now? & Romantic and Square is Hip and Aware

25/11/2004, par Guillaume Sautereau | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - How Soon is Now?
(Sore Points Records / Chronowax)
V/A - Romantic and Square is Hip and Aware
(Matinée)

V/A - How Soon is Now?Il y avait eu la version folklore ukrainien (the Ukrainians), la version orchestre à cordes (si si, comme les Beatles ou les Stones), il y aura maintenant la version marée noire : l'écurie Sore Points, spécialisée Emo, s'empare du répertoire d'un des groupes anglais fondamentaux des eighties, les Smiths. Il serait sans doute intéressant d'analyser l'influence du groupe de Morrissey et Marr sur la jeune garde emocore internationale, mais j'ai trop mal à la tête. La faute à la grande majorité des artistes présents ici, qui laissent parler l'artillerie (très très) lourde .
Seuls à surnager, Cursive et son "Frankly Mister Shankly" dégingandé et Walter Walter, qui donne un peu de corps à "Ask". Malgré de faux airs de Counting Crows, Instruction ne se tire pas trop mal de l'intro de "Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me", mais ne sait rapidement plus que faire du morceau. Combles de l'horreur pour Yourcodenameis:milo, Garrison, thisGIRL et à un degré moindre My Awesome Compilation qui massacrent sans vergogne respectivement "Death of a Disco Dancer", "Panic", "Shoplifters of the World" et "There is a Light That Never Goes Out" - le refrain de cette dernière évoque "Antisocial", il faut le faire. Je passe charitablement sous silence ce que fait Lomax de (à ?) "Handsome Devil". Dégazage sauvage ? A ce compte-là, la reprise de "Cemetry Gates" par the Beautiful Mistake, très simple (guitare / voix), est carrément idyllique. Il me semble qu'un même tribute avait été consacré aux Smiths par des groupes de hardcore, vers 1996. Je n'imagine même pas à quoi ça pouvait ressembler à l'aune de cette tentative-ci.

V/A - Romantic and Square is Hip and AwareAprès le goudron, les plumes. En début d'année, le valeureux label Matinée a sorti lui aussi un tribute consacré aux Smiths. Les intentions qui ont présidé à cette sortie sont plus évidentes : Matinée est un des héritiers de l'esprit indie des eighties, tous les groupes présents sur la compilation ont assurément été d'une façon ou d'une autre influencés par les Smiths et l'on a affaire à un tribute de vrais fans - il faut l'être pour choisir comme titre la phrase "Romantic and Square is Hip and Aware", à l'origine gravé en tout petit, à la fin du microsillon, sur la face B du cinquième quarante-cinq tours du groupe ! Le risque était donc qu'un sentiment d'admiration béate ne paralyse tout ce beau monde. Et bien loupé, chacun a fait l'effort de s'abstenir de la copie carbone et de s'accaparer pleinement les morceaux. Le résultat est très honnête, avec bien entendu les défauts habituels de l'exercice de l'album-hommage, accentués ici par le fait que les interprètes originaux des titres étaient, musiciens comme chanteurs, hors norme. La reprise à deux voix de "Ask" qui ouvre le disque frôle peut-être le bébête, mais se révèle assez vite charmant. Les Lucksmiths déçoivent quelque peu en offrant une version sans grand risque de "There is a Light That Never Goes Out", Pipas, pourtant l'un des groupes les plus intéressants du label, peine avec "This Night Has Opened My Eyes" (ligne de guitare trop compliquée à jouer ?). Au chapitre des réussites, Pale Sunday et son "I Know it's Over" judicieusement débarrassé de tout pathos, entre bossa-nova et shoegazing (au sens propre), le sautillant "Panic" de the Guild League, les très classiques versions de "Please Please Please Let Me Get What I Want" et "That Joke Isn't Funny Anymore" par Slipside et Simpático. The Liberty Ship se bat bien avec "Sweet and Tender Hooligan", et les Snowdrops livrent pour finir une version retenue mais intense de "Bigmouth Strikes Again", enregistrée en concert. En parlant de Snowdrops, c'est Keith, l'un des membres du groupe, qui, non content de poser pour la couverture de l'album, signe les notes de pochette : touchant, nécessaire et suffisant pour comprendre l'importance qu'eurent les Smiths pour toute une génération de garçons britanniques mal à l'aise.

Guillaume

How Soon Is Now?
Million Dead - Girlfriend In A Coma
Hundred Reasons - How Soon Is Now?
Cursive - Frankly, Mr Shankly
Garrison - Panic
Yourcodenameis:Milo - Death of  A Disco Dancer
Read Yellow - Bigmouth Strikes Again
Walter Walter - Ask
My Awesome Compilation - There Is A Light That Never Goes Out
Instruction - Last Night I Dreamt That Someody Loved Me
thisGirl - Shoplifters Of The World Unite
Lomax - Handsome Devil
The Beautiful Mistake - Cemetry Gates

Romantic and Square is Hip and Aware
The Pines - Ask
Pale Sunday - I Know It's Over
The Lucksmiths - There Is A Light That Never Goes Out
Slipslide - Please Please Please Let Me Get What I Want
Pipas - This Night Has Opened My Eyes
Lovejoy - Girlfriend In A Coma
Would-Be-Goods - Back To The Old House
The Young Tradition - Sheila Take A Bow
Simpático - That Joke Isn't Funny Anymore
The Guild League - Panic
The Liberty Ship - Sweet and Tender Hooligan
The Snowdrops - Bigmouth Strikes Again (live)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews