Transmusicales de Rennes - Jay Reatard, Cage the Elephant, Esser, We Have Band, Depth Affect, White Rabbits, The Shoes, The Black Angels, Yann Tiersen

17/12/2008, par | Festivals |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Vendredi 5 décembre

Pendant leur interview de l'après midi, David Bideau et Rémi Charrier m'ont gentiment rappelé que je les avais un brin critiqués lors de leur set à Art Rock il ya deux ans... Mais les Nantais de Depth Affect ont bien évolué depuis. Trop scolaire auparavant, Depth Affect s'est vraiment bien aguerri. Dans le petit 4 Bis et devant les vidéos remarquables d'un Vj très inspiré, les Bretons enchaînent d'abord les meilleurs titres d'"Hero Crisis", en réinterprétant leurs titres d'electro hip hop sans non plus les dénaturer à excès. Puis le grand Subtitle vient apporter sa gouaille mécanique sur les cinq derniers morceaux (pour la plupart inédits). Visiblement très heureux d'être là, ce rappeur dégingandé rajoute beaucoup de corps aux sonorités alors plus apaisées et ambiants des Nantais.
Hier, l'un des meilleurs titres joués à la Cité se dénommait "Sister" (John et Jehn), cela pouvait être un signe encourageant pour le combo emmené par Gemma Banks. Deuxième signe, elle a choisi une coupe de cheveux qui rappelle vaguement celle de Esser hier. Mais voilà Sister joue un rock classique des plus barbants. Bons musiciens, belle tenue de scène mais sans véritables chansons dignes d'intérêt, cela tourne rapidement à vide.

White Rabbits

Retour au Parc Expo. Contrairement à de nombreux groupes présents, les White Rabbits ne sont pas un tout jeune groupe puisqu'ils officient depuis une bonne dizaine d'années. C'est néanmoins leur première date en France. Le piano et les parties de chant rappellent légèrement Cold War Kids tandis que les fonds de rythme caribéens renvoient plutôt aux Vampire Weekend. On se laisse ainsi emporter par l'entraînant et gracieux "While We Go Dancing" et par les lignes de piano rebondissantes de "Kid On My Shoulder". Mais le sextet a l'air beaucoup plus à son aise en studio qu'au Parc Expo ce soir. On attendait le concert de la soirée, ce fut juste un bon concert. On aurait espéré que la présence de deux batteries donne un peu plus d'allant aux rythmes rock un poil trop classiques du combo.
Il fallait arriver vraiment à l'heure pour se trouver une place dans le, pourtant vaste, Hall 9 afin de profiter au mieux du concert de Birdy Nam Nam. Ce ne fut pas mon cas. Comme le quatuor français n'est pas vraiment une découverte et pour les avoir déjà un peu vus par ci par là je ne reste pas plus de deux morceaux qui semblaient efficaces sans être hyper originaux. Birdy Nam Nam quoi...
Je retrouve les quatre membres de Glitch Mob, quatre Dj californiens attablés en rang serré devant leurs platines se lancent des défis à coup de beats que chacun se réapproprie avant de le réinjecter dans la boucle. Le set demeure technique et plutôt minimaliste et contrairement à leurs collègues, aucun Vj n'est là pour les assister.

Ramiro Musotto

Changement de style radical avec l'Argentin Ramiro Musotto qui débute sa partie au berimbeau. Le Brésilien d'adoption s'est fait le héraut du mix electro/ethnique, modernisant la musique traditionnelle en incorporant des sonorités urbaines. Alors que Ramiro attaque plutôt bien son sujet, ses musiciens, tout de rouge vêtus, mettent eux un peu plus de temps à entrer en scène (il faudra bien attendre cinq morceaux avant d'entendre la mandoline de Mintcho Garrammone). Un poil en dedans, les Brésiliens ne conquièrent la foule qu'avec le morceau "La danza del Tezcatlipoca rojo" mais le Hall n'est peut-être pas non plus le lieu le plus adéquat à leur musique.

The Shoes

Je poursuis la soirée avec The Shoes. Les ex-membres de The Film ont donc bien évolué et semblent avoir choisi ici la bonne pointure (ah ah ah). Il n'y a vraiment pas photo, les Rémois sont bien plus à l'aise en live electro qu'en live rock. Le cocktail reste classique avec des beats et des guitares électriques soutenues par un batteur remarquable. Efficace et dansant, à cette heure c'est tout ce que demande le public des Trans.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals