Tradi-Mods vs Rockers

27/01/2011, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Tradi-Mods Vs Rockers
(Crammed Discs) [site] - acheter ce disque

V/A - Tradi-Mods Vs RockersOh le casting de rêve : Deerhoof, Animal Collective, Andrew Bird, Glen Kotche de Wilco, Juana Molina, Sylvain Chauveau, Hocquets, Oneida, Megafaun... Tout le gratin pour faire des reprises des groupes tradi-modernes de la République Démocratique du Congo, à savoir un autre gratin de bananes plantin : Konono n°1, Kasaï All Stars, Basokin, Masanka Sankayi etc..
Bien sûr, c'est alléchant mais ça fait peur aussi un peu : comment ça va se mélanger tout ça ? Je ne parlerai que des groupes pop-rock mais les 26 ''repreneurs'' incluent aussi des musiciens oeuvrant dans le champ de l'électro, dont les contributions, globalement très bonnes, jouent plutôt dans le registre du remix, hormis quelques exceptions.

Les Deerhoof ouvrent le bal avec le morceau le plus réussi : on reconnait et retrouve le morceau de Kasaï All Stars mais la création reste un vrai morceau de Deerhoof. Le résultat est confondant ! Animal Collective fait du Animal Collective un peu chiant. Le morceau d'Andrew Bird est du même calibre que Deerhoof et ses pizzicatis au violon sonnent comme les guitares aigrelettes et virevoltantes des Congolais. Le côté répétitif des boucles de Bird colle aussi bien aux compositions congolaises. Glenn Kotche, batteur de Wilco, crée un beau morceau tout en cloches, clochettes et percussions, délicat et rythmique, finalement éloigné des attentes de fuzz que cet hommage aurait pu déclencher. Lonely Drifter Karen et Jherek Bishoff sont aussi de bonnes surprises, notamment le dernier pour ses claviers tribaux. Juana Molina pose sa voix sur les rythmes de Kasaï All Stars et agrémente joliment (et étrangement) le tout de claviers. Globalement, le premier disque est une belle réussite.

Je suis plus circonspect sur le second, plus électronique (à part le bordélique titre noise d'Oneida et le psych-folk bien venu de Megafaun) mais deux groupes tiennent le haut du pavé. Tout d'abord Hoquets, groupe résidant à Bruxelles, hommage vivant à Konono et réponse du berger à la bergère : Hoquets est un Konono belge, fabriquant ses instruments et chantant son pays d'adoption et ses traditions. Hoquets est une machine à danser et les entendre jouer ''Likembe'' en hommage au titre ''Makembe'' de Konono est un véritable plaisir. Les voir en live est hilarant et on attend l'album avec impatience.
L'autre hommage bluffant est celui de Sylvain Chauveau, lui aussi exilé à Bruxelles. Sylvain parasite (le terme est choisi) les enregistrements de Konono par quelques touches de piano, délicates et fines, terminant le disque par un crépitement de feu, un craquement puis un chuintement. Tout est consommé.
Comme d'habitude chez Crammed, la pochette est atroce mais, une fois n'est pas coutume, le livret représentant les artistes dessiné par Mc Cloud Zicmuse (aka Le Ton Mité) est très beau.

Guillaume DELCOURT (avec l'aide généreuse de Johanna D.)

acheter ce disque

CD1 :
Travel Broadens the Mind (Deerhoof)
Quick As White (Animal Collective)
Ohnono/Kiwembo (Andrew Bird)
Soft Crush (Tussle)
Traducteur de transmission (Glenn Kotche)
Hunting on the Moon (Lonely Drifter Karen)
Kule Kule (orchestral version) (Jherek Bishoff)
Enter the Chief (Woom)
Hoy supe que viajas (Juana Molina)
Masikulu Dub (Mark Ernestus)
Kiwembo/Unstuck (Skeletons)
Nyeka Nyeka (Jolie Holland & Joel Hamilton)
Land Dispute (Aksak Maboul)


CD2 :
Mukuba Special (Shackleton)
Likembes (Hoquets)
NO.K (Micachu & The Shapes)
Conjugal Mirage (Megafaun)
Two Labors ( Au)
Mulu(me) (Allá)
Kuletronics (Bear Bones, Lay Low)
Rubaczech (Burnt Friedman)
Nombre 1 (Oneida)
Wumbazanga (Optimo)
The Incident at Mbuji-Mayi (Bass Clef)
Konono Wa Wa Wa (Ey3)
Makembe (Sylvain Chauveau)

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals