The Ex - Dizzy Spells

02/01/2002, par Philippe Beer-Gabel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE EX - Dizzy Spells
(Vicious Circle / PIAS)

THE EX - Dizzy SpellsN'en déplaise à certains, The Ex, groupe post punk bien connu des amateurs de Tortoise et Tom Cora avec qui ils ont collaboré, renoue ici avec un punk rock brut et exigeant. Après leur virulent et très réussi "Starters Alternators" ils nous livrent un "Dizzy Spells" où les guitares se déchaînent plus que jamais. La présence de Steve Albini n'est sans doute pas étrangère à cette vigueur retrouvée. Loin des expérimentations du double album "Instant" ou de leurs multiples collaborations, The Ex s'en retourne à une approche plus frontale de son sujet. Récemment en concert à Mains d'œuvres puis à la Maroquinerie, le groupe a impressionné par la hardiesse de ses morceaux parfaitement maîtrisés où guitares hurlantes et basses épileptiques entament un véritable dialogue de sourd. Sur scène, les membres du groupe ne tiennent pas en place et après plus de 20 ans d'existence (déjà) ils demeurent plus prolifiques que jamais, en témoigne leur grand projet d' EX-Orkestra... Depuis quelques années déjà, le groupe s'évertue à faire peser une section rythmique ample et répétitive qui encadrent parfaitement des compositions mordantes. Guitares déjantées, basses hachées à souhait alliées à ces incroyables batteries tribales font depuis la force de ce groupe hors du commun. Cet énième album vient réaffirmer la puissance sonique du groupe. Le furieux "Town of stone" remet d'emblée les pendules à l'heure. "Burnsome", s'envole aux confins des chants de guerre et "Time Flies", titre phare de cet album décidément riche de tubes potentiels pourrait faire passer ces papys du punk pour de juvéniles teenagers en colère. Le chant désabusé de G.W. Sok résonne au cœur de ses chansons comme un cri primal, en témoigne "Little Atlas Heavyweight", pure cacophonie où les guitares s'emmêlent jusqu'à se confondre et former un mur du son littéralement infranchissable. Le bataillon The Ex dont la carrière laisse rêveur possède manifestement encore de belles années devant lui. Les offensives punk-rock de The Ex renvoient ainsi bon nombre de jeunes pousses américaines à leurs études. Il suffit de (ré)écouter leurs premiers albums où les guitares crasseuses et endolories tentent de tailler leur route pour s'en persuader. Les fidèles savent de quoi il retourne et ce Dizzy spells fera sans doute de nouveaux émules. Incroyables d'aisance, Terry et Andy et leurs guitares vrombissantes manifestent l'envie d'en découdre, à suivre au All Tomorrow Parties....
Philippe

Town of Stone
Nobodies' Dream
Walt's Dizzyland
Time Flies
Oskar Beck
Burnsome
The Chair Needs Paint
Fistful of Feed
Haydays
River
Karaoke Blackout
Little Atlas Heavyweight

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews