The Church - El memento descuidado

12/09/2005, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE CHURCH - El Memento Descuidado
(Cooking Vinyl / Wagram) [site] - acheter ce disque

THE CHURCH - El Memento DescuidadoPour faire patienter ses fans avant un nouvel album repoussé à l'an prochain, le groupe australien a concocté cet album unplugged dont la formule allégée tranche agréablement avec les empilements atmosphériques parfois un peu indigestes des deux derniers albums ("Forget Yourself" et son double maléfique, "Besides Yourself", un peu décevants après le retour en grâce du sophistiqué "After Everything Now This" en 2001). Car oui, le groupe a ses fans, malheureusement pas autant qu'il le mérite à l'aune d'une belle carrière entamée il y a plus de 20 ans. Dans ces conditions, ce genre d'album à l'approche généralement simplifiée pourrait être idéal pour attirer un public nouveau. Ici, rien n'est moins sûr. Au lieu de s'asseoir tranquillement au coin du feu pour revisiter leurs vieux morceaux - ça, ils l'ont déjà fait, et plutôt bien, un tour sur vos réseaux peer to peer favoris vous l'apprendra -, les Australiens se sont certes pliés au parti-pris de l'acoustique, mais ont également pris le soin de réarranger totalement les compositions présentées ici, souvent sans facilité aucune, ajoutant même à la sélection cinq nouveaux titres.
Débarrassé de ses guitares effrontées et juvéniles, "The Unguarded Moment" révèle ainsi toute la mélancolie de son chant, "Almost with You" et "Tristesse" gagnent en émotion ce qu'elles perdent en énergie et "Metropolis" tient très bien la route, même sans son petit gimmick de guitare accrocheur. Le groupe joue tout de même son tube à lui qu'il a, "Under the Milky Way". Kilbey laisse même le chant à un Peter Koppes un peu limite sur la très chouette version au piano de "A New Season", qu'il chantait beaucoup mieux à l'époque de "Starfish", et à Marty Wilson Piper sur "Chromium".
Quant aux cinq inédits, trois d'entre eux au moins sont tout bonnement excellents, sobres et subtils ("All I Know", "November" ou même l'indolent "Till the Cows Come Home"). Si l'on ne savait pas le groupe adepte du contre-pied systématique, on se laisserait même aller à dire que tout cela est de bonne augure pour le prochain album. En attendant, les fans et les curieux pourront se délecter de cet exercice de style fort réussi.

Guillaume

The Unguarded Moment
0408
Almost with You
November
Metropolis
Chromium
Sealine
A New Season
All I Know
Till The Cows Come Home
Tristesse
Under The Milky Way
Invisible
Between Mirages

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals