The National à Londres

23/05/2007, par Gildas | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Après un voyage traumatisant, dans un train accumulant les retards, les filles saoules en goguette et les fans de Freddy Mercury, je me suis retrouvé en face de l'Astoria de Londres. Hier soir, dans cet antre décrépi de la scène musicale anglaise, The National ouvrait sa tournée européenne. La progression de ce groupe depuis les premiers concerts que nous avions organisés / suivis, a été fulgurante. De petites salles en grande salles, de petit public en énooooorme public (hier soir nous étions au bas mot 2500) d'album reconnus par la critique en albums encensés par le public, tout cela s'est fait très naturellement. Et pour un premier concert européen hier soir était une réussite, le public fervent attendait ce concert comme le retour de l'enfant prodigue. Le buzz dans la salle était énorme. Le batteur qui joue un rôle central dans la musique de The National a enfin terminé sa transformation en muppet. Padma a coupé ses cheveux et ressemble (malheureusement) de plus en plus à Nigel Kennedy. Bryce, Aaron et Brian s'affairent autours de leurs guitares respectives et d'un piano quart de queue qui traînent sur scène. Matt arrive lentement, au son de "The Boxer" de Simon and Gartfunkel, sous l'ovation générale. Puis ça commence de façon assez calme, tout en retenue et puis ca explose. "Mistaken for Stranger", "Fake Empire", "Murder Me Rachel", on ne sait pas où donner de la tête. Matt s'est calmé, il ne crie plus autant, mais il essaye toujours de s'agrandir, il marche sur la pointe des pieds, grimpe sur les retours, descend dans la fosse et escalade les barrières de protection. Le groupe enchaîne les titres du nouvel album très calme et les énervements des précédents. Le public hurle, tape des mains, applaudit, saute, se recueille, éructe à l'arrivée de Mister November. Et puis c'est fini, le groupe sort de scène. Il y aura un rappel (avec une version allongée de "About Today") puis un autre (très calme au piano) et la musique de Rocky retentira pour signaler la fin des hostilités. Hier soir, le voyage en train valait le coup. The National sera a Paris ce soir et en interview dans POPnews dès maintenant.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews