The Drums - Summertime!

26/11/2009, par Sébastien Jenvrin | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE DRUMS - Summertime!
(Moshi Moshi Records / Discograph) - acheter ce disque

THE DRUMS - Summertime!Nouveau buzz new-yorkais, The Drums mélange savoureusement le surf, la pop 60's et la new wave avec un sens extrême de la fulgurance. Originaire de Floride, ce quartette mené par les acolytes Jonathan Pierce (chanteur) et Jacob Graham (guitariste) sort un EP fort prometteur, signé sur le label anglais Moshi Moshi (Late of the Pier, Hot Chip, Friendly Fires, etc.).
Tout commence avec une ligne de basse imparable, digne de la grande époque de Factory Records, et des sifflotements évoquant les innocentes 50's. Puis viennent les paroles, simples et directes, d'une légèreté et d'une coolitude sans égales : "Oh momma, I wanna go surfin' / Oh momma, I don't care about nothing". Un jour Nik Cohn a écrit : "dans la pop, au fond, il est question de Coca-Cola". Cet hymne à l'insouciance adolescente qui affole tant le baromètre hype depuis quelques semaines, et qui a pour titre "Let's Go Surfing", évoque un peu cet âge d'or d'une pop virginale, sanctifiée par le critique rock anglais. C'est-à-dire une époque où tout allait très vite et où seule comptait l'expression sincère des sentiments juvéniles. Et alors, me direz-vous, ce n'est pas la première fois que la presse s'enflamme pour un groupe teenage à fort potentiel tubesque. La belle affaire ! Le truc c'est que les sept titres du premier EP de The Drums sont quasiment tous du même niveau que "Let's Go Surfing". Rythmée par des clappements de mains, la douce mélancolie de "Make You Mine", résonne en ces termes : "I don't know what to do when / I see you holding someone else's hand / And I don't know what to say / Cos when I open my mouth I always sound so stupid". Viennent ensuite "Don't Be a Jerk, Johnny" et "Submarine", portées par des guitares façon The Cure période "Boys Don't Cry". Puis, le somptueux "Down by the Water" vient rompre cette euphorie adolescente le temps d'un fantomatique slow doo-wop se situant entre Joy Division et The Jesus and Mary Chain. Ridiculisant au passage les envolées lyriques des larmoyants Glasvegas. Le disque s'achève avec le mélancolique mais dansant "I Felt Stupid", qui croise de belle manière la new wave de New Order et de The Wake à la synth pop suédoise de The Tough Alliance.
Finalement, The Drums surfent davantage sur les plages sonores de Manchester et de Glasgow que sur celles de leur Floride natale ou de la Californie idéalisée des 60's. Avec "Summertime!", ces quatre garçons de Brooklyn signent un EP aussi frais qu'un bon Dr Pepper. En espérant que la magie de ce premier essai ne s'évapore comme le fait souvent la passion amoureuse dans les flirts d'été...

Sébastien Jenvrin

acheter ce disque


Let's Go Surfing
Make You Mine
Don't Be a Jerk, Johnny
Submarine
Down by the Water
Saddest Summer
I Felt Stupid

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals