The Apples In Stereo en studio

10/12/2009, par Julian Flacelière | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Les losers magnifiques d'Elephant 6 mixent actuellement leur septième album, "Travellers in Space & Time", annoncé par le mentor Schneider comme "dix fois plus poppy" que leurs précédents travaux. Un résultat difficile à imaginer tant "New Magnetic Wonder", par exemple, était déjà rempli jusqu'en fond de cale par d'extravagantes sucreries propres à gâter quelque parfaite dentition. "C'est une sorte d'album mélancolique. Ce n'est pas de l'indie rock intelligent. Ce n'est pas de l'indie rock en réalité. Ce n'est pas vraiment du rock ! Il s'agit d'une espèce d'hyper-pop futuriste. Mais... différent." Un charabia confus d'étiquettes qui ne nous renseigne guère sur l'objet en question. Voici cependant ce qu'on en sait : les chansons ont été d'abord composées au piano, Schneider ayant peur d'être devenu trop bon guitariste au point de se comparer à Clapton ; il chante dans un registre de haut falsetto dans un titre appelé "Dream About the Future", "comme Carl Wilson dans "Wild Honey"" ; le disque, optimiste, joyeux, apparemment ouvertement et délibérément godiche traitera des obsessions habituelles du monsieur qui, comme un matérialiste athée du XIXe siècle, croit encore au progrès humain apporté par les sciences et la technologie ; un des modèles de percussions utilisés est celles du "Don't Stop Till You Get Enough" de Michael Jackson ; enfin, l'album lorgnerait parfois du côté des Bee Gees et de Kool & the Gang. Tout un programme, en vérité aussi excitant qu'effrayant sur le papier. On jugera sur pièce lors de la sortie de "Travellers...", prévue pour le printemps 2010. En voici tout de même un extrait, avec "Dancefloor", qui, en toute honnêteté, ne dissipe pas nos inquiétudes.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals