Terranova - Digital Tenderness

03/11/2004, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

TERRANOVA - Digital Tenderness
(Recall / Sony) - [site]

TERRANOVA - Digital TendernessOn avait pris l'habitude de voir Terranova en artificier de la scène électro allemande, habile à proposer des albums hétéroclites, tantôt enterrant le trip-hop déjà maladif sous le flow du hip-hop et une poésie urbaine un tantinet morbide ("Close the Door", en 1999), tantôt violentant l'électro à coups de cut-up et de guitares ("Hitchhiking nonstop with no particular destination", en 2002). Si l'on excepte leur proposition pour la série DJ-Kicks, "Digital Tenderness" est leur quatrième album et, de loin, le plus cohérent, le plus resserré tant dans l'écriture (avec pour seul maître à bord Fetisch, seul rescapé de la formation originelle) que dans les collaborations vocales (l'Australienne Janey Klimek prête sa voix à l'ensemble des morceaux). Mais ce qui pourrait apparaître a priori comme une rupture salutaire s'avère, dans le cas présent, un peu décevant. Toujours amateur d'ambiances délétères et de distorsions (beats acides, guitares saturées, voix malmenée par les filtres), la formation suit tout au long des douze plages de ce disque une ligne esthétique électro-clash pas franchement neuve, en gros celle derrière laquelle, Goldfrapp, lui-même en rupture de ban, s'est réfugié l'an dernier ("Black Cherry"). C'est absolument évident sur le morceau "Das Plan" qui frôle le mimétisme gênant. Heureusement, le groupe allemand ne se contente pas d'être suiveur et réussit parfois à produire des morceaux à la fois sombres et dansants ("The Real Thing", "Hidden Dreams"), mélancoliques et caressants ("Back in Time"), mêlant à dose homéopathique le sucré et le poivré. Mais, en dépit (et peut-être à cause) d'un réel souci de production homogène, de continuité sonore, le disque s'enlise quelque peu, désamorce ses propres effets, bref ne surprend plus guère. Si la musique reste d'une qualité plus qu'honorable, elle ne suffit pas à rassurer sur l'inspiration actuelle du groupe.

David

Grounded
Common Places
Cause 4 Effect
The Real Thing
Hush
Das Plan
Back in Time
Storm
Stigma
Hidden Dreams
Assimilate
Ground of Original Nature

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews