Sylvain Chauveau - Singular Forms

09/12/2010, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SYLVAIN CHAUVEAU - Singular Forms (Sometimes Repeated)
(Type) [site] - acheter ce disque

SYLVAIN CHAUVEAU - Singular FormsSylvain Chauveau continue son évolution musicale et on est une nouvelle fois ravi d'entendre ses nouvelles propositions sonores. On se souvient de sa période shoegazing avec Watermelon Club (et sa mémorable reprise du "Bathysphere" de SMOG), de son côté héritier de l'école française Ravel/Debussy/Satie sur "Un autre décembre", de ses hommages aux Johns (Cage et Tillbury) sur "Touching Down Lightly" ou encore de son tribut à la musique corbac' et à Depeche Mode avec "Down to the Bone". Rien de tout cela n'est renié et pourtant, c'est encore plus loin qu'il faut chercher notre Chauveau. Il suit des traces peu empruntées : celles, magnifiques, de David Sylvian et de la scène improvisée (voir le récent album "Manafon" du dit Sylvian). Sylvain, depuis "Down to the Bone", ne se cache plus derrière sa musique et découvre sa voix délicate et chaude qu'il utilise comme un instrument et qu'il n'hésite pas à malmener via ses machines. La musique est toujours précieuse, parcimonieuse même, jouant sur les textures et répétitions, avec, comme toujours, un juste équilibre entre numérique et organique.
Nous sommes dans une musique du silence, comme on dit, ou plutôt une musique humble et discrète, faite de peu de choses mais toujours pertinentes. On y entend des accidents numériques, du piano retravaillé ou non, des drones, de la guitare préparée, du feed back, du glockenspiel et tout cela est bien beau.

Chauveau réalise ici son meilleur album à ce jour, subtil alliage cohérent de pop et de musique expérimentale réussissant peut-être là où David Sylvian s'est un peu perdu. En tout cas ces formes singulières squattent la platine et ne souffrent pas de répétitions.

Guillaume Delcourt

acheter ce disque


A lire également, sur Sylvain Chauveau :
la chronique de "Down to the Bone" (2005)
la chronique de "Des Plumes Dans La Tête" (2004)
l'interview (2003)
la chronique de "Un autre décembre" (2003)
la chronique de "Nocturne impalpable" (2002)

From Stone to Cloud
Show the Clear and Lonely Way
The Unbroken Line
Complexity of the Simple
Slowburner (With Stillness)
A Cloud of Dust
I Ascended


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals