Soy Festival : les coups de coeur de l'équipe

26/10/2015, par Séverine Garnier | Festivals |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Il y a quelques jours, POPnews vous donnait à entendre les 25 artistes qui animeront Nantes du 28 octobre au 1er novembre. Nous avons demandé à l'équipe de l'association Yamoy' de nous présenter ceux sur lesquels il faudra compter pour cette treizième édition du Soy festival.

Affiche Soy 13


Les coups de coeur de Pierre Templé, programmateur :

- Protomartyr  

Impatient de revoir ce groupe de Detroit. Ils reviennent avec un nouvel album "The Agent Intellect" (qui reçoit les louanges de la presse anglo-saxonne en ce moment). Mal-être & révolte traités avec noirceur et ironie. Déjà vus en live à la Route du Rock : électrique, tendu, racé. Un bon concert coup dans la gueule, lavage de cerveau, tout ce qui fait du bien…

 

- Pye Corner Audio

"Il y un sentiment intense de Déjà Entendu – les sujets sont persuadés d’avoir déjà entendu cette musique auparavant, mais les recherches très approfondies que nous avons menées n’ont jusqu’ici pas permis de découvrir dans le monde réel aucune "version originale" de la musique du rêve. Tous les sujets ont évoqué l’étrange nature "dyschronique" de la musique. Elle ne semble pas appartenir à une période historique donnée ; elle est au contraire caractérisée par des glissements temporels, une accumulation de sons d’époques différentes."

 

- François Virot 

Petit prince d’une certaine folk française qui lorgne du côté d’Animal Collective période "Feels". Tombé dedans dès la première fois que j’ai entendu "Cascade Kisses" (que j’ai écouté 138 fois en boucle juste après). Il revient, grandi, en groupe, avec un nouvel album en cours, plus rythmique, plus chaloupé, plus pop et coloré que jamais.

 

- Ryley Walker  

"Venu trop tard dans un monde trop vieux", Ryley a trouvé une bouteille magique qui contient l’air/les airs d’une époque où Nick (Drake) et John (Martyn) respiraient en frottant doucement leurs guitares.

Lire la chronique sur POPnews

 

Les coups de coeur d'Alex Labbé, programmateur : 

- Rats on Rafts

Nouveau projet hollandais récemment signé sur Fire Records. Un des gros disques de la rentrée, qui couvre un spectre pop large, avec une écriture toujours très pertinente. 

 

- Eartheater

Le projet solo d'Alexandra Drewchine de feu Guardian Alien. Des disques assez inclassables, teintés de psychédélisme et de silences. Une grosse révélation.

 

- Group A

Les lives ont l'air impressionnants - un mur de son envoyé par deux Japonaises délirantes, encensées par Nisennenmondai. 

 

- Paper Dollhouse

Le projet d'Astrud Steehouder, accompagnée d'une vidéaste sur scène. A mi-chemin entre doom et électronique minimale. Un disque enivrant.

 


Les coups de coeur de Sandrine Lesage, attachée de presse : J. Fernandez et Burnt Ones

Ces dernières années, le Festival Soy m’a permis de réchauffer un 1er novembre en écoutant pourtant frissonner la voix de Chris Garneau sur sa reprise de "Between The Bars" d’Elliott Smith, de découvrir l’auditorium du Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes grâce à la prestation de Six Organs of Admittance, de jongler entre Girl Band et James Yorkston dans l’ambiance crasse des Ateliers de Bitche et de gagner un blind-test La Route du Rock en reconnaissant la belle découverte Soy 2013 Julia Holter. Cette année, j’ai bien envie de voir l’attachant Ariel Pink faire le trublion à Doulon, de découvrir le folk lo-fi de François Virot sans son groupe Clara Clara et de juger si Protomartyr est à la hauteur de son troisième album.

 

Mais ce sont les noms que je connais. Alors j’attends aussi de me laisser emporter par les ritournelles psyché du Chicagoan J. Fernandez, sorte de Jacco Gardner à la guitare retentissante. De succomber au live grésillant et post-punk/surf des Hollandais de Rats on Rafts. Et de goûter à la pop-garage aux accents barettiens de Burnt Ones (enrichis du son de leurs confrères de Creeping Pink pour le Soy).

 

 

Le coup de coeur d'Alice Albert, membre active de Yamoy depuis 9 ans : The Wharves

Ce n'est finalement pas si fréquent d'entendre à SOY ce type de musique. Le son de ces nanas venues de Londres apporte un vent frais et puissant. J'ai découvert ici The Wharves, trio avec des guitares et des voix, et de quoi me donner encore plus hâte d'être au concert à Doulon. Et quel plaisir de se remémorer Elastica en écoutant certains titres ! Avec quelques envolées sur lesquelles on a envie de les rejoindre en chantant fort. Une belle découverte pour cette treizième édition !

 

Toute la programmation détaillée est à retrouver sur le site de Soy et s'écoute ici

Programmation Soy 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals