Singles - The Mighty Saguaro, Sleepy Jackson, Kaito

10/03/2004, par Gildas | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES par Gildas


THE MIGHTY SAGUARO - RunTHE MIGHTY SAGUARO - Run
(5000 Watts Recordings)
ée dernière, on avait remarqué ce quatuor liverpuldien avec un cd-r fait main et bruitiste répondant au nom de "Mersey Burger". Liverpool, la Mersey, sur le papier on était en terrain connu (jolies harmonies et mélodie de bonheur), en fait, pas du tout. The Mighty Saguaro réduisait tout ça en viande hachée bruitiste, sanguinolente et prête à être grillée aux flammes de l'enfer. Sur "Run", leur premier vrai ep en vinyle épais, ils repartent à l'assaut des clichés sur Liverpool. "Bagtent" est une folie furieuse rappelant autant les expérimentations des Giddy Motors que la pop bruitiste des défunts God Machine ou l'intransigeance de Black Flag. Parfois les guitares dérapent dans des soli un peu gras, mais, les morceaux durant moins de 4 minutes, ça ne se voit pas trop. Comme une déflagration, la musique de The Mighty Saguaro s'en va aussi soudainement qu'elle est arrivée, laissant simplement des oreilles bourdonnantes derrière elle. Le hardcore, ça fait du bien par où ça passe...

SLEEPY JACKSON - Good DancersSLEEPY JACKSON - Good Dancers
(Virgin)
Au moment ou j'apprends le départ d'un énième membre des Sleepy Jackson arrive sur ma platine un nouveau single. La recette reste fidèle à la donne de départ, Luke Steele, en bon tyran, connaît son affaire et dirige d'une main de fer son embarcation dans les eaux de la pop bon ton qui le caractérise. "Good Dancers", avec sa musique à tiroirs et son texte décalé, n'échappe pas à la règle. Production pleine de cliquetis vieillots, voix aigue, flottant au dessus de la mêlée des cordes et des guitares. La chanson est délicieusement douce, attirante comme un chant de sirènes, elle ne demande qu'a être reprise en choeur. Tout cela serait parfait, si ce n'en était tellement... prévisible.

FINERY SCRAWLED - Welcome InKAITO - Ep
(Blast First/Mute/Labels)
Il Ètait dÈjý dur de se remettre des prestations scÈniques de Kaito, intenses, directes et attachantes. Il sera dÈsormais difficile de se remettre de leurs prestations sur disque. Ce premier ep pour leur nouveau label Blast First/Mute confirme tout le bien que je pensais de ce groupe de Norwich. Les quatre titres du ep sont de pures merveilles de bruitisme ÈlÈgant et ÈlancÈ. "Should I" a tout du tube pop immÈdiat avec en plus la petite touche de folie qui caractÈrise le groupe. Niki Èructe les paroles sur des guitares furibardes et une rythmique en bÈton armÈ alors que de jolis choeurs chamallow poussent des youyou forts sympathiques. AprËs ce dÈpart dÈtonnant, les enchËres ne font que monter sur des faces b de luxe tout aussi ÈnervÈes. Un disque idÈal pour se rÈveiller le lundi matin.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals