Singles - Sancho Panza, The Clientele, Trash Palace

12/03/2003, par Guillaume Sautereau | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES - par Guillaume

THE CLIENTELE - Haunted Melody
(Pointy Records)
J'avais décidé d'attendre patiemment la sortie du premier vrai album de The Clientele avant de reparler de ce groupe qui m'est cher, mais puisque cet album ne verra finalement le jour qu'au milieu de l'été et qu'en plus, les deux titres présents ici y figureront, cette chronique en retard permettra de prendre un peu d'avance. Le mystère The Clientele repose sur une formule merveilleuse et maintes fois décrite (cf chroniques précédentes), formule que je crains ne pas être inépuisable, et "Haunted Melody" et "Fear of Falling", à ce titre, plus finement ciselées qu'à l'ordinaire, laissent augurer d'une évolution, pour le meilleur, de la recette "voix rêveuse et lointaine, paroles climatiques et guitares cristallines", même si tout cela est bien vite emballé (surtout "Haunted Melody"). Autant dire qu'on reste sur sa faim, et c'est sans doute le but. Attendons patiemment...

SANCHO PANZA - Ball O'StringSANCHO PANZA - Ball O'String
(Superglider)
Il existe encore des gens qui peignent des pochettes de disque une par une à la main. Si si. Sur mon exemplaire du premier single vinyl sorti par le label Superglider, j'ai le droit à un joli atomium multicolore à l'aquarelle. Pour ce qui est de la musique, "Ball O'Strings" est un des tubes improbables, bricolés et bringuebalant dont on fait son quatre heures sans coup férir. L'instrumentation foisonnante (guitare, trompette, flûte, pléthore de bidouillages) semble hésiter, fluctuer le long du fil rouge de la voix. Rebelote sur la face B, "Nuts in may", plus minimaliste mais sans queue ni tête, toute en clins d'oeil de guitare, de piano ou de trompette, sonne comme la bande son d'un mauvais rêve, la promesse d'un Tom Waits indie ou d'un Mark Hollis ivre, le fantôme d'un David Ackles décadent. Se cachent derrière ces deux morceaux énigmatiques un ex Brother in Sound, Matt le boss de Superglider et un certain Russell. Tout cela mérite une suite, et vite.

TRASH PALACE - The Metric SystemTRASH PALACE - The Metric System
(Discograph)
Quand j'étais (beaucoup) plus jeune, j'avais l'habitude de meubler certaines périodes de désoeuvrement adolescent en me réunissant avec quelques amis dans le but de dire du mal gratuitement d'autres amis qui n'avaient pas pu venir, pour le seul plaisir de quelques bons mots. Aujourd'hui je me réunis tout seul pour essayer une nouvelle fois de comprendre ce que c'est que ce truc dont on a beaucoup entendu parler, Brian Molko et Dimitri Tikovoï n'ont malheureusement pas pu venir, mais ils m'ont envoyé un cd trois titres de remixes du très fameux "The Metric System" tiré de l'album "Positions" à la place. Je me dois donc de dire du mal, et ce n'est même pas drôle, tant la vacuité mal fagotée de fripes électroniques de "The Metric System" est encore plus irritante remixée par Fat Truckers. Le second remix, par Headman, avec sa rythmique qui pourrait faire penser à ESG et sa petite ponctuation de synthé bien sentie s'en tire plutôt bien avant de s'embourber au bout de quatre minutes dans la redite et l'inutile. Dommage. En bonus (ou en malus ??), on a la joie de disposer ici du clip qui a le mérite de dévoiler un Brian Molko en sosie crédible de Jean-Pierre Kalfon et de ne pas être trop vilain. Vous en déduirez soit que ce bidule là n'est pas totalement nul, soit que j'ai perdu la main en matière de médisance.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals