Singles - Austine, Múm, The Libertines, Peaches

12/06/2002, par Gildas | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES - par Yves, Mr Morel et Gildas

AUSTINE ñ La tendresseAUSTINE - La tendresse
(les disques Superclasse) - [site]
Mélodies légères, guitares cristallines et basses bien rondes, c'est un plaisir de laisser la musique d'Austine s'enrouler dans notre conduit auditif. "La tendresse" est un disque estival, à écouter la tête à l'ombre et les pieds au soleil (ou l'inverse) en se laissant envoûter par la voix, sensuelle, et les chœurs éthérées d'Austine. Aussi légers que la musique, les textes glissent parfaitement sur ce folk doux et sucré. Garçons à croquer ou à consoler, rencontres improbables entre créatures de la nuit, ces quatre chansons s'écoutent idéalement en faisant tourner, d'une paille négligente, ses glaçons dans un cocktail multicolore. De l'apéro-pop, en quelque sorte… (Yves)

MUM ñ Green Grass of TunnelMÚM - Green Grass of Tunnel
En avant-première de leur nouvel album, le groupe électro islandais, Múm, signe ce single. Pas de rupture de style à en croire ce morceau. Le groupe joue toujours cette musique électronique ludique qui arrive à transcender la froideur inhérente à cet exercice de style par une utilisation pondérée des machines et grâce à cette voie de femme-enfant qui fait de Múm l'équivalent électro du groupe espagnol Le Mans. "Green Grass Of The Tunnel" est une comptine électronique si délicate et fragile qu'elle semble émaner d'une boîte à musique. "In Through The Lamp", la face B, délivre une nappe sonore plus diffuse où les instruments semblent évoluer en roue libre, aléatoirement. Résultat : 11 minutes d'apaisement synthétique. (Mr Morel)

THE LIBERTINES ñ I Get Along / What A WasterTHE LIBERTINES - I Get Along / What A Waster
(Rough Trade)
Apres avoir lâché les Strokes sur le monde et sa femme, Rough Trade essaye de renouveler l'exploit en enchaînant avec un single de The Libertines. Vu la passion des deux groupes pour la reproduction d'hymne Punk (new-yorkais pour les uns, Londoniens pour les autres) il est impossible d'échapper a la comparaison. Et bizarrement, les Libertines y gagnent. Plutôt que de simplement xeroxifier les Pistols et les Buzzcocks, ils essayent d'invoquer leurs fantômes en y ajoutant un peu de leur propre personnalité. Ça doit être un poil fatiguant sur la longueur d'un album mais c'est très réussi sur ce single qui rappelle l'efficacité des premiers singles d'Elastica (autres copieurs à succès notoires). Les guitares en avant, laissons-nous aller à un bon vieux pogo avec le chat dans le salon. (Gildas)

PEACHES ñ Set It OffPEACHES - Set It Off
Sur scène et sur disque, la canadienne de Peaches fait de son mieux pour suivre de près les efforts de son compatriote Gomez. Pas toujours de bon goût les blagues electro-kitsh de la belle en hot-pants se répandent comme une traînée de poudre sur les dance-floors alternatifs de la blanche albion. Véritable phénomène elle fait tourner les têtes de nombreuses "stars" de l'electro et de la techno. Avec ses beats à la mode (comprendre influencés par les 80's), son funk malsain et ses vocaux déchaînés, Set It Off est l'hymne que tout le monde attendait. (Gildas)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals