Singles - Bis, Stereolab

25/08/2000, par mr modular | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SIMPLES en bref - par Mr Modular

BIS - Music for a Stranger World BIS - Music for a Stranger World
(Wiija / Import)

Cette annÈe, c'est l'annÈe des Jeux Olympiques : Carl Lewis est en train de rafler toutes les mÈdailles ý Los Angeles et on ne sait pas trop ce que font les SoviÈtiques avec leurs bombes. Vous venez d'acheter deux nouveautÈs : "Two tribes" le dernier 45t de Frankie Goes to Hollywood et le dernier Bis. Ooops!! Des fois, faut faire gaffe aux failles spatio-temporelles!! Ca devait bien arriver : ý force de laisser leurs morceaux entre les mains de Les Rythmes Digitales pour quelques remixes, de s'acoquiner avec DJ Sissorkicks (pour des faces B trËs rÈussies) ou de faire des pieds de nez ý Top of the Pops ("Eurodisco" ou "Detour"), Bis devait bien arriver ý ce "Music for a Stranger World" qui fleure bon la console Atari de 1984. Pourtant aucune boule de naphtaline dans ces six tiroirs de pop vitaminÈe : mÈlodies sucrÈes ý ressorts garanties. Une recette appliquÈe en son temps par les B-52's et que Bis reprend avec succËs. Et pour un groupe ý singles qui parfois s'essouffle sur la longueur d'un album, un CD 6 titres est plutÙt bien senti. Un disque idÈal pour l'ÈtÈ, ý Ècouter entre une partie de Space Invaders et un Èpisode de "V".

Dead Wrestlers
Are You Ready?
How Can We Be Strange?
I Want It All
Beats at the Office
Punk Rock Points



STEREOLAB - The first of the microbe hunter STEREOLAB - The First of the Microbe Hunter
(Duophonic / Import)

Stereolab aussi a optÈ pour un format ý mi-chemin du single et de l'album. Stereolab aussi est souvent accusÈ d'Ítre fatiguant sur la longueur d'un album (oh oh oh, c'est pas moi qui dit Áa!). Et, comme pour Bis, le format 6-7 titres est lý aussi bien senti. Du trËs bon Stereolab mÍme. Ca dÈmarre par "Outer Bongolia", sorte de colonne vertÈbrale autour de laquelle gazouillent quelques Ètoiles Èlectroniques pendant 10 minutes. Puis, Stereolab laisse rÈapparaÓtre sa face la plus pop. Une batterie qui fait des tadabadoum tadabadoum. Pouing pouing pouing rÈpond la basse (mais parfois elle rÈtorque par des bouboulouing bouboulouing fort sympathiques). Des claviers dibibiguguent ou plonkplonkent. Laetitia Sadier place alors quelques dididouwah didiwouah voire quelques foumoilapaixfoumoilapaixfoumoilapaix et risque quelques paroles en franÁais ("Mon doux bÈbÈ, engage-toi dans l'activitÈ. C'est Ítre libre ou se reposer").

Quand mÍme! Il n'y a pas beaucoup de groupes qui, aprËs 9 ans d'existence, sont capables d'Èditer des disques ý une telle frÈquence et avec une telle qualitÈ. Stereolab est un groupe actif et gÈnÈreux. Merci.

Outer Bongolia
Intervals
Baroch-Plastik
Nomus et Phusis
I Feel the Air (of Another Planet)
Household Names
Retrograde Mirror Form

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals