Sharleen Spiteri - Melody

20/08/2008, par Christophe Patris | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SHARLEEN SPITERI - Melody
(Mercury / Universal) [site] - acheter ce disque

SHARLEEN SPITERI - MelodyUn coup marketing, ce premier album solo de Sharleen Spiteri ? Dès les premiers extraits diffusés sur le net, d'aucuns se sont empressés de crier à l'imposture, lui reprochant de lâchement profiter du énième engouement pour la soul-pop. Comme si quelqu'un pouvait rivaliser avec Amy Winehouse ! Au risque de surprendre, Sharleen n'est ni alcoolique, ni femme battue, ni anorexique, ni lesbienne, ni mal coiffée, ni droguée. Au lieu de ça, la belle enchaîne depuis vingt ans les tubes entêtants ("Black Eyed Boy", "Halo", "Say What You Want", parmi d'autres), qu'ils plaisent ou non. Taxer l'ex-chanteuse de Texas d'arrivisme serait donc avoir la mémoire courte. À l'excès de personnalité de ses consœurs, Sharleen Spiteri préfère d'ailleurs l'élégance et l'humilité de son modèle le plus évident : Dusty Springfield. "Melody" ressuscite la magie des productions A&M des années soixante et soixante-dix (période Burt Bacharach et Carpenters), tout en les confrontant aux ambiances plus sombres et mélancoliques de Françoise Hardy (période Gainsbourg), à qui Sharleen rend d'ailleurs hommage sur la dernière plage du disque ("Françoise"). La voix de la chanteuse, plus belle que jamais, porte chacune des chansons avec une énergie à la fois fragile et puissante, comme sur "All the Times I Cried" ou "Stop I Don't Love You Anymore", sans doute le duo gagnant de l'album. La finesse des arrangements, loin de toutes fioritures, enrobe chacune des chansons d'un glaçage doux et sucré, sans pour autant effacer l'amertume qui hante l'album d'un bout à l'autre. Les paroles, d'une sincérité désarmante, perpétuent ainsi l'éternel portrait d'une femme à la fois blessée et transfigurée par le tourbillon amoureux. Si ce disque semble alors avoir pour seul défaut d'être sorti au mauvais moment, il serait pourtant injuste de le bouder par principe. Une fois débarrassé de toute la prétention qu'on s'évertue aujourd'hui à lui coller, "Melody" apparaîtra pour ce qu'il est vraiment : une vraie déclaration d'amour à la pop. Comme si quelqu'un pouvait rivaliser avec Sharleen Spiteri.

Christophe Patris
It Was You
All the Times I Cried
Stop I Don't Love You Anymore
Melody
I Wonder
I'm Going to Haunt You
Don't Keep Me Waiting
You Let Me Down
Where Did it Go Wrong
Day Tripping
Françoise

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews