Shack - H.M.S. Fable

15/07/1999, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SHACK - H.M.S. Fable
(London Records)

SHACK - H.M.S. FableLiverpool est une terre d'exil et comme tout exilé ses habitants ne rêvent que d'une chose : un retour flamboyant. Echo & the Bunnymen nous l'avait déjà prouvé l'année dernière - les Liverpuldiens ont de la ressource et finissent toujours par l'avoir ce retour flamboyant. Les frères Head ne dérogent pas à la règle. Après avoir atteint les sommets de l'Himalaya pop avec les Pale Fountains à la fin des années 80 ils sont peu à peu tombés dans le gouffre de l'anonymat, de l'héroïne et des disques qui se vendent au compte goutte faute de distribution. Ils ont traversé les années 90 en sortant deux disques sous le nom de Shack et un sous celui des Strands. Malgré toutes les qualités de ces disques rien n'y a fait. La guigne les a poursuivis. Poussant même le vice jusqu'à les empêcher de jouer à Glastonburry, l'année dernière, à cause d'un véhicule récalcitrant et des membres de Sunhouse qui n'ont pas voulu leur prêter de matériel. Cette malchance permanente semble enfin s'être calmée. Pour preuve ils ont joué (deux fois) à Glastonburry cette année et Sunhouse n'existe plus.
Pour ce nouvel album, tant attendu, Michael Head a, encore une fois, été piocher dans ce talent immense qu'il a en lui. Encore une fois il en a extrait de magnifiques pépites pop et les a retravaillées à l'ombre du studio pour en faire les plus belle parures pour chaÓne hi-fi de l'année. De ces longues années d'absence Michael Head a tiré une nouvelle voie pour sa musique qui lorgne moins vers le psychédélisme sixties de Love et plus vers une pop anglaise dans la lignée Teenage Fanclub / Trash Can Sinatras (les voisins écossais). Il en a aussi tiré une nouvelle voix, plus grave, marquée par les tourments qu'il a traversés. Cette voix est parfaite pour les nouvelles compositions du groupe. Des nouveaux titres plus énergiques presque tendus mais qui laissent toujours la part belle à des mélodies flamboyantes soulignées par des violons dont l'orchestration soutient à merveille l'architecture minutieuse des chansons. Les années n'y font rien Michael Head a du talent et rien ne semble pouvoir l'empêcher de faire lui aussi SON retour flamboyant. "Beautiful" et son orchestre symphonique révèle des paysages en 3D format 16/9ème tellement beaux qu'il faut toute la perfection de "Lend Some Dough" pour nous tirer de ce rêve éveillé et nous faire reprendre l'exploration de cette nouvelle carte d'état major de la pop à l'ancienne. Apres seulement deux écoutes ce disque s'impose comme LA référence en la matière. Si vous avez l'intention de n'acheter qu'un disque cet été, achetez "Five Leaves Left" de Nick Drake. Si vous avez l'intention d'en acheter deux, ruez vous sur H.M.S. Fable, il vous tiendra chaud pour longtemps.

Gildas

Nathalie's Party
Comedy
Pull Together
Beautiful
Lend's Some Dough
Captains Table
Street Of Kenny
Reinstated
I Want You
Cornish Town
Since I Met You
Daniella

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews