Sexy Sushi - Cyril

30/09/2010, par Christophe Despaux | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SEXY SUSHI - Cyril
(Label Maison / L'autre distribution) [site] - acheter ce disque

SEXY SHUSHI - Cyril - Parrain/Marraine - VigilePlaisanterie popotte qui tourne au phénomène, Sexy Sushi avance masqué dans tous les sens du terme : situs guignols ou lobotomie heureuse ? Peut-être l'un et l'autre chez ces Grolandais d'adoption qui pourraient arborer les couleurs de la Présipauté à l'Eurovision et "con-couille-rire" haut la main avec, mettons, "A Bien Regarder, Rachida" (dont on ne se lasse pas) ? Electro trisomique du crétacé, obscénités houba-houba, déglingue triste, d'où vient Sexy Sushi ? De la mer comme une Aphrodite crevette ? Ou d'ailleurs, d'un autre monde où il fait bon s'exhiber en Rebeka Warrior et Mitch Silver, Deschiens hard-core, étranges créatures Béru-Gogol ? Ne pas oublier dans les ascendants cachés les premiers Rita Mitsouko, les trop oubliés Kas Product, et certainement aussi, Brigitte Fontaine, pour la folie rouge sang pointant sous les grimaces. Tout ça, c'est bien joli mais, que dire d'un album qui se présente au monde sous le titre gloups de "Cyril Parrain-Marrain Vigile" ? Que c'est un disque qui fait mal. Les coups de boules ou d'autre part ("Love les Tartes") maquillent de vrais bonheurs d'écriture. Dans le glaçant "Toute la Haine qui M'incarne", on trouve ainsi une ligne absolument magnifique, "Je préfère tout à maintenant", pour lequel on donnerait sans hésitation l'intégrale Fleurent-Biolay-Marchet, ces petits-maîtres-gigognes de français désenchanté qui n'oseront jamais "Petit Pd". Que c'est un disque qui fait peur. "Forêt Mystique, Le Malin Qui Grandit En Moi" maintient l'exorcisme à distance pour effrayer vraiment. Il faut fermer les portes, les aliénés y frappent dedans. D'ailleurs, "On Devient Fou Ici", pauvre fille la bave aux lèvres. Que c'est un disque qui fait rire. "Meurs Meurs Jean Pierre Pernault" vomit la médiocrité humaine dans un délire qui marie la virulence au grotesque. Que c'est un disque un peu moche. Le single "Marin", plouf, coule à flot dans de la dance tiède et se noie tout ringard. Et puis, les instrus poum-chak-poum-chak, "je vais manger un sandwich-rillettes, laisse tourner les machines", il faut arrêter, hein ? Que c'est un disque au surmoi très inconscient. "Dépêche Toi" et son train raté, enchaîné avec "Gilet Rouge" ne serait-ce pas un lointain souvenir de la "Lettre au Chef de Gare de la Tour de Carol", l'un des sommets absolus de Brigitte la Folle ("Merci pour le Gilet", cette fin sublime…) ? Tout ça à la fois, Cyril nous souffle. Sûr que les coeurs fragiles seront révulsés par Sexy Sushi et son gène manquant. En attendant, on n'aurait jamais cru que Pierre la Police faisait d'aussi beaux disques.

Christophe Despaux

acheter ce disque

Cyril
Forêt Mystique, Le malin qui grandit en moi
Oublie Moi
Les codes
Marin
La mort d'une dame
La fille à la tête de dinde
Meurs meurs Jean-Pierre Pernault
Toute la haine Qui m'incarne
Depêche Toi
Le gilet rouge
Amant maîtresse
Love les tartes
On devient fou ici


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals