Section 25 - Dirty Disco (Best Of)

28/03/2008, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SECTION 25 - Dirty Disco (Best Of)
(LTM) [site] - acheter ce disque

SECTION 25 - Dirty Disco (Best Of)La sortie discrète sur LTM de l'album "Part-Primitiv" a marqué l'année dernière le retour inattendu d'une légende mancunienne, Section 25 (SXXV pour les intimes et les amateurs de chiffres romains). Le même label poursuit ses efforts cette année avec une compilation qui se décline également en DVD et qui permet de suivre l'évolution passionnante du groupe, dont ne subsistent aujourd'hui que ses membres fondateurs, les frères Larry et Vin Cassidy.
Formé à Blackpool en 1978, Section 25 aura longtemps vécu dans l'ombre de Joy Division puis de New Order. Pas étonnant quand on sait que la plupart de leurs disques ont été produits par Martin Hannett, Ian Curtis ou Bernard Sumner, que les pochettes étaient signées Peter Saville et qu'ils ont été publiés chez Factory (UK, Benelux et même America). Il est d'ailleurs tentant de chercher des similitudes musicales dans les parcours respectifs de Joy Division/New Order et Section 25, ces derniers étant passés peu à peu d'un post-punk très sombre à une electro-pop plus accrocheuse, préfigurant la techno.
Comme le remarquait en 1980 le regretté Tony Wilson (propos repris dans les notes du livret), leurs premiers morceaux rappelaient en fait davantage ceux de l'album "Metal Box" de Public Image Limited, bien qu'ils l'aient précédé de quelques mois. Près de trente ans plus tard, l'intensité et la radicalité de "Knew Noise" et "Up to You", avec leurs textes et mélodies réduits à l'essentiel, impressionnent toujours autant. Suivront les albums "Always Now" (avec une pochette aussi somptueuse que dispendieuse, spécialité Factory) et "The Key of Dreams", dont on retrouve ici quelques extraits. Des disques assez inégaux, en partie improvisés, où des influences de Krautrock et de psychédélisme épicent un peu la colère froide du groupe.
Lassés de voir toujours les mêmes têtes tristes à leurs concerts, Section 25 prend une direction plus dansante et électronique dès juillet 1982, avec le morceau "Sakura". Un an plus tard, avec le maxi "Beating Heart" et ses effets de Roland TR303, ils annoncent déjà l'acid house. Les compagnes des frères Cassidy intègrent le groupe aux voix et aux claviers, apportant une certaine légèreté, même si l'on ne peut pas vraiment parler de dérive commerciale. D'ailleurs, Section 25 ne parvient pas à capitaliser sur le petit succès de l'album "From the Hip" (produit par Bernard Sumner) et du maxi "Looking from a Hilltop" sur les dancefloors américains. Enregistré au printemps 1986, l'album "Love & Hate" ne sortira que deux ans plus tard, alors que le groupe n'existe déjà plus. Dans les années 90, la réédition du back catalogue (déjà chez LTM) et les hommages - reprises ou samples - d'Orbital, The Shamen, Unrest ou Bis rappellent leur influence souterraine et permettent de ne pas les oublier totalement. Aujourd'hui, ils sont donc toujours là, comme un pont musical entre le passé (mythique), le présent, et peut-être même l'avenir.

Vincent Arquillière

A lire également, sur Section 25 :
la chronique de "Part-Primitiv" (2008)
Knew Noise
Up to You
Dirty Disco
New Horizon
Haunted
Wretch
Sakura
Warhead
Beating Heart
Looking From a Hilltop (Remix)
Reflection
Bad News Week
Power Base
Winterland II
Knew Noise (Lounge Version)

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews