School of Seven Bells - Alpinisms

18/03/2009, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SCHOOL OF SEVEN BELLS - Alpinisms
(Full Time Hobby / PIAS) [site] - acheter ce disque

SCHOOL OF SEVEN BELLS - AlpinismsCe n'est que le premier album de ce trio new-yorkais composé de Alley et Claudia Deheza, deux jumelles aux timbres translucides, et de Benjamin Curtis échappé des Secret Machines, et déjà, leur musique étourdit en s'offrant comme un prisme de réminiscences composites. "Iamundernodisguise", le morceau d'ouverture m'était déjà connu par le remix qu'en fit récemment Guillermo Scott Herren sur le dernier Prefuse 73, et à l'époque de sa découverte, ce gracieux duo vocal, surgi quelque part d'une tradition commune à la psalmodie médiévale et au récitatif du mantra, rappelait à son tour les vertiges séraphiques de Liz Fraser mêlée d'influences ethniques indécidables. Dans la continuité, l'album entier lance un passionnant jeu de pistes où les référents s'additionnent et tourbillonnent en une spirale psychédélique : basse new wave, syncopes électro-tribales, dérives soniques proches du shoegazing, dramatique électro seventies, etc. D'un morceau à l'autre, les mêmes pièces composent de nouveaux puzzles ambient que les voix, quasi constamment superposées, hantent avec une constance hiératique, privilégiant l'hypnose, la suggestion et la répétition à des arabesques plus sophistiquées. Après, peu importe que le groupe feigne d'ignorer une éventuelle dette à New Order, aux Cocteau Twins, ou concède du bout des lèvres une certaine affection pour My Bloody Valentine. Présentes ou rêvées, ces références sont tellement concassées par le patient travail de composition du groupe qu'elles sont le plus souvent indiscernables ou, au contraire, particulièrement évidentes : on ne s'étonnera pas que Robin Guthrie ait par exemple voulu remixer "My Cabal" dont la mélodie et les inflexions vocales semblent droit échappées de "Blue Bell Knoll". Le plus mystérieux dans l'affaire étant peut-être que, malgré son érudition et son éventuel suivisme (voir le revival shoegazing), la musique de School of Seven Bells apparaît comme la plus fraîche et originale qu'il ait été donné d'entendre depuis un moment. De quoi attendre beaucoup d'un groupe qui, ayant si bien digéré ses influences, promet de trouver sa voie d'excellence.

David Larre

Iamundernodisguise
Face to Face on High Places
Half Asleep
Wired for Light
For Kalaja Mari
White Elephant Coat
Connjur
Sempiternal / Amaranth
Chain
Prince of Peace
My Cabal

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals