Rover - Interview

21/10/2011, par Benoit Crevits | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Après l’écoute de "Aqualast", titre à la mélodie implacable et à la puissance vocale impeccable, il me fallait aller à la rencontre de Timothée Régnier pendant les Francofolies de la Rochelle. Le trio proposa ce soir-là un set assez rock, bien plus brut que ce qu’on avait déjà pu écouter sur le EP sorti début octobre.

 

Peux-tu nous présenter ton groupe ?

 Arnaud Gavini et Didier Perrin m’accompagnent sur scène. On joue ensemble depuis février. La formation est très récente, assez jeune mais le projet existe depuis déjà deux ans et demi, trois ans. C’est moi qui ai écrit la globalité des titres mais depuis peu, on travaille ensemble sur de nouveaux morceaux pour créer une véritable dynamique de groupe.

 Le trio fonctionne très bien je trouve. Il y a un gros travail d’accompagnement par les voix d’Arnaud et de Didier. Ces voix qui se mélangent, se superposent c’est quelque chose que tu souhaitais dès le départ ?

 Je leur ai découvert des qualités de chanteur qui m’ont surpris et qui donnaient une texture, un mélange vraiment intéressant. J’adore les harmonies vocales. Ça apporte toujours un plus. Je suis un grand fan de groupes comme les Beach Boys ou les Beatles qui les ont admirablement utilisées et que j’écoute quotidiennement. Aussi, le fait qu’on soit trois limite évidemment le nombre d’instruments, d’arrangements. Travailler les voix était le moyen d’élever les chansons sur scène.

Rover1

 Le disque est très arrangé. Pourquoi alors ce choix du trio ?

 Pour contrecarrer justement. C’est toujours une tâche assez difficile que de reproduire un disque sur scène. Ça me plaisait de me concentrer sur l’essence même de la mélodie, d’avoir un côté très brut sur scène. C’est aussi une deuxième vie pour les chansons. L’intention était aussi de proposer autre chose que sur le disque. Les chansons sont plus rock, plus incisives sur scène. Ça donne aussi évidemment plus de place à l’expression de chacun dans le trio et ça crée tous les soirs une espèce de challenge où l’on est sur le fil et chacun a un rôle très important à jouer.

 Je m’arrête un petit moment sur ton physique assez impressionnant (Du genre Depardieu. Dans Les Valseuses je précise). Sur la pochette du EP tu poses tel un Lord. On pense à un cliché de Nadar. Il y a dans ton expression quelque chose de strict, de très sérieux alors que sur scène, tu déconnes sans arrêt.

 Les gens qui me connaissent savent que j’ai deux pôles assez marqués dans ma personnalité mais, le côté très sérieux, je l’ai en effet pour la musique. Je compose dans un environnement très studieux. Je suis à la recherche d’une émotion très forte lorsque je fais de la musique. Cette pochette un peu stricte, reflète au fond, l’attitude que je peux avoir vis-à-vis de la musique.

 On sent de multiples influences se dégager de ta musique avec une prédominance pour les influences rock des 70’s ou plus proche de nous, on pense à Ron Sexmith et même à The Communards dans l’utilisation des voix de tête...

 J’ai des goûts assez classiques mais j’aime la retenue. J’aime sentir qu’un groupe en a sous le pied mais que rien ne sortira de leur instrument par excès de zèle. C’est une image qui me plaît beaucoup. Dans la musique contemporaine mes influences sont larges. Ça va de Elvis Presley à Interpol en passant pas les songwriters comme Dylan, Bowie, Brian Wilson.

Rover2

 Et la chanson française dans tout ça, puisqu’on est aux Francos. C’est pas ton truc ?

 Hé bien...Beaucoup d’entre eux sont décédés... Gainsbourg, Bashung. Et ça n’est pas naturel pour moi de chanter en français puisque je suis né aux États-Unis et que j’ai un passif imprégné de la culture anglo-saxonne et américaine. J’ai déjà écrit en français pour des commandes mais c’est quelque chose qui m’excite moins. C’est la raison pour laquelle il n’y aura aucun titre en français sur l’album.

 Ton concert était assez court. C’est volontaire ?

 Oui, c’est une volonté du groupe que de faire des concerts assez incisifs, sans rappel. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle on apprécie de faire des showcases, des happenings en tous genres. C’est quelque chose qui nous paraît cohérent sur l’ensemble du set.

 Peux-tu nous parler de ce titre assez magique qu’est "Aqualast" ?

 Je suis tombé, il y a quelque temps, sur un recueil de lettres de poilus dans une brocante. J’ai vraiment été happé, totalement bouleversé, par ces lettres de jeunes poilus. C’était très contemporain. L’émotion dans ces lettres était la même qu’aujourd’hui lorsqu’on éprouve un sentiment amoureux, lorsqu’on souffre de l’absence de l’autre. Il y avait là dedans une très grande pudeur et une belle poésie chez ces très jeunes hommes. A la suite de ces lectures, j’ai commencé l’écriture d’un concept album dont trois des chansons figureront dans le prochain album. "Aqualast" est inspiré d’un de ces poilus qui à la fin de la guerre, après s’être un peu requinqué, décide de rentrer chez lui aux travers des plaines pour retrouver sa femme. Le retour ne sera pas celui qu'il avait espéré. Ce que je lis m’inspire beaucoup tout comme la peinture du début du siècle.

 Tu as vécu et joué au Liban. Tu peux nous parler de cette expérience ?

 Oui. J’ai vécu trois ans à Beyrouth. Là-bas, j’ai rejoint un groupe punk rock qui s’appelle "The New Government". J’ y joue avec mon frère. Il y a une scène locale assez intéressante. J’ai également un autre projet plus pop qui s’appelle "Haussmann Tree". Ce sont deux groupes indés qui me permettent de m’exprimer différemment. On peut écouter tout ce beau monde sur http://www.lebaneseunderground.com

 Tu es aussi acteur. Quels sont les films qui t’ont plu récemment ?

 "Luke la main froide" et "L’Equipée sauvage". J’aime bien les films de bad boys et de grosses motos.

 Rover5

 Rover accompagné de Frànçois pendant les Francos

 

Rover est actuellement en tournée

Merci à Cinq7 et plus particulièrement à Pauline Loquès

Merci à Maïlys Pointelin-Pivard et aux Francos

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals