5e Rencontres du moyen métrage - Festival de Brive, du 23 au 28 avril

13/06/2008, par | Festivals |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Si, dans beaucoup de films, on notait des choix musicaux audacieux et judicieux, deux moyens métrages de la sélection tournaient entièrement autour de la musique. L'inclassable et radical "Compilation, 12 instants d'amour non partagé", tout d'abord. Son auteur, Frank Beauvais, a travaillé comme "consultant musical" sur plusieurs films, dont "Capitaine Achab" de Philippe Ramos, l'une des plus belles choses qui soient arrivées sur les écrans ce premier semestre (avec d'ailleurs Hande Kodja, Jean-Christophe Bouvet et Katerine au casting). L'argument du film, selon Beauvais : "En juin dernier, je faisais la rencontre d'Arno, un garçon de vingt ans dont je tombais immédiatement amoureux. Pour être sûr de le revoir alors que ce sentiment n'était pas partagé, je lui ai proposé le projet qui est devenu "Compilation...".

Compilation

En gros, il a filmé en plan serré, et en douze séquences, le visage du jeune homme en train d'écouter douze chansons très diverses, françaises ou anglo-saxonnes. Parmi elles, Anne Sylvestre, les Tiger Lillies, les Talking Heads, les Dresden Dolls et une version "alternative" du sublime "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dont Beauvais n'a pas su me dire la provenance... Evidemment, pour apprécier, mieux vaut partager les goûts du réalisateur - soit pour les chansons tristes et/ou décadentes, soit pour les beaux garçons tout droit sortis du Quattrocento, éventuellement pour les deux. Mais ce dispositif minimaliste, où paroles et musiques pallient l'absence des mots pour dire le désir sans retour, a quelque chose d'indéniablement touchant.

Moins immédiat, "Cap Nord" de Sandrine Rinaldi organise pendant une petite heure un ballet de gestes et de phrases sur fond de Northern soul. Lors d'une fête, des jeunes gens discutent, dansent, se regardent. C'est très distancié, assez littéraire, un brin poseur, dans la lignée de "Mods" de Serge Bozon, et on a le droit de se sentir exclu de la fête. La musique, elle, est juste fulgurante, et cela suffit (parfois) à notre bonheur.

Cap Nord

 


 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals