Orko the Sycotik Alien - Atoms of Eden

24/09/2003, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ORKO THE SYCOTIK ALIEN - Atoms of Eden
(Plague Language)

ORKO THE SYCOTIK ALIEN - Atoms of Eden De nos jours, la drum'n bass ne captive plus grand monde. Après quelques années de gloire au milieu des 90's, le genre semble avoir rejoint pour un bon bout de temps les poubelles de l'histoire. Fort étrangement, les derniers qui semblent encore s'y intéresser sont quelques rappeurs dispersés ici et là. Ce nouvel album en est la preuve. Produit entièrement par Orphan, l'homme qui se cache derrière le très arty label canadien Plague Language, Atoms of Eden concrétise sur une longue durée la passion du beatmaker pour les sons à 180 bpm.

Vu comme ça, ce projet pourrait ne pas être très engageant. Les crossovers de cette nature ont rarement donné de bonnes choses. Mais voilà, le MC choisi pour habiller ces instrumentations d'Orphan n'est pas n'importe qui. Membre du collectif Global Phlowtations, auteur d'une pléiade d'albums relativement confidentiels mais récemment révélé à un plus large public par un disque commun avec Big Jus de Company Flow, Orko the Sycotik Alien est un personnage essentiel du foisonnant underground hip hop californien.

Sur Atoms of Eden, voici donc notre rappeur et quelques invités qui déblatérent avec aisance et à toute allure un flot continu de paroles scientifico-futuristico-politiques sur fond de jungle finement ouvragée. Et cela tout le long du disque, à l'exception d'une toute petite poignée de titres plus typiquement rap comme le dévastateur 'Wack as Fuck', une charge contre les wack emcees pas piquée des hannetons produite par le MC lui-même, servie par un choeur ravageur à la Black Moon et par quelques punchlines d'anthologie qui raviront ceux qui n'ont jamais été biberonnés à la drum'n bass.

Pour le reste et contre toute attente, les deux principaux protagonistes se tirent plutôt bien de l'exercice. Tandis qu'Orko prouve sa virtuosité en collant son phrasé au rythme ultra-rapide des beats, les instrus d'Orphan se montrent plus convaincantes que celles auxquelles il nous avait habitués avec Noah 23, en dépit d'effets parfois trop mélodramatiques ('Symphony of Light', 'Double Helix'). Il faut croire que la jungle, c'est vraiment son truc (cf. les très réussis 'Innerspace Massive' ou 'Art of Deception'). Car au bout du compte, Atoms of Eden est l'un des meilleurs albums sortis jusqu'ici sur Plague Language. Et vraisemblablement, le plus propre et le plus présentable de tous les projets solo d'Orko. Aux fans de décider si cela est une bonne ou une mauvaise chose.

Sylvain


Disponible sur Waxexpress


Eternal Law (feat. Odessa Kane)
Terminal Mathematics (feat. Odessa Kane)
Wack As Fuck
Innerspace Massive (feat. Cosmo Lexus)
Macro Babylon (feat. Phoenix Orion & Okito Lexicon)
Outbreak (feat. Odessa Kane & StapleMouth)
Double Helix (feat. Sumach & Odessa Kane)
American Fear
Human Technology
Symphony Of Light (feat. Ambush)
Future Evolution (feat. Imiuswi, Okito Lexicon & Zagu Brown)
Yacub Biotech Engineer
Deadly Force
Art Of Deception
Drop Your Weapon

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals