The Occasional Keepers - The Beauty of The Empty Vessel

09/11/2005, par Ursagraph | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE OCCASIONAL KEEPERS - The Beauty Of The Empty Vessel
(Les Temps Modernes) [site] - acheter ce disque

THE OCCASIONAL KEEPERS - The Beauty Of The Empty VesselEn musique comme en foot, la somme de fortes individualités n'atteint pas toujours le résultat escompté. En foot, l'Equipe de France actuelle -de bons joueurs qui ne se parlent pas- en est un bel exemple. Pour ce qui est de la Pop - sujet N°1 chez Popnews malgré les quelques digressions autour du ballon rond qui apparaissent de temps à autre sur le forum - on peut décortiquer par exemple Primal Scream : ce "supergroupe" réunit, excusez du peu, des ex-membres de Jesus & Mary Chain, Felt, The Stone Roses ou My Bloody Valentine, sans que les dernières productions n'égalent ne serait-ce que le moins bon album d'une des formations en question.

Pourtant, un supergroupe Sarah Records, tout le monde en rêvait. The Occasional Keepers l'a simplement fait. Bobby Wratten (Field Mice, Northern Picture Library, Trembling Blue Stars), Caesar et Carolyn Allen (The Wake) ont enregistré en avril dernier ces dix titres en compagnie de Ian Catt, ingénieur en chef du défunt label bristolien. Des amalgames, il y en avait déjà eu chez Sarah : Harvey Williams chez Blueboy ou le fameux Caesar avec The Orchids. Mais cette rencontre officielle et gravée sur disque relève de l'évènement tant ce secret avait été bien gardé.

A première vue, la mélancolie, point de rencontre entre ces trois musiciens, est fidèle au poste : la pochette aux embruns bleutés, le nom de l'album et les titres maritimes, on se croirait revenu aux débuts des 90's, lorsque des 45 tours aux pochettes sérigraphiées fleurissaient outre-Manche.
Puis la musique vient à son tour conforter cette impression familière : douceur dans le propos, brise de sons minutieuse, nappes de synthé javelisées, arpèges minimaux et piano de poche frappent à la porte de la Northern Picture Library, la première escapade post-Field Mice de Wratten. Grande satisfaction, au détour d'un "concrete music", on tombe nez à nez avec l'antédilivien mélodica de The Wake qui donnait une touche bienveillante à leurs premiers albums sur Factory, "Harmony" (1982) et "Here Comes Everybody" (1985). Tour à tour, cette confrérie pastel s'essaye au chant des sirènes, laissant même de la place sur "Desire" et "J Carpenter Kid" à Beth Arzy, ex-chanteuse du groupe Aberdeen.

Un bien bel album triste comme un galion enfoui qu'on visiterait émerveillé, le cœur léger de le savoir si bien conservé. A conseiller aux amoureux des grands paysages sonores... et aux fans de Sarah Records !

PS : soulignons également que Carolyn et Caesar ont monté l'an passé le projet The Portal dont on retrouve le premier (et unique) titre "Jesus from The Block" sur notre compilation POPvolume#4, toujours disponible.

Ursa Graph

The Bracken
Rose-Scented Fire
J. Carpenter Kid
Of Nightingales
Concrete Music
In Quiet Isolation
Desire
North Sea Rig
The Crackle Of Debris
The Last Lighthouse Keeper


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals