Naïm Amor - Track by Track

05/11/2008, par Gildas | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

NAÏM AMOR

On avait rencontré Naïm Amor quand il était encore la moitié d'un Amor Belhom Duo envoûtant sur disques ( et ) et passionnant en concert. Depuis la fin du binôme, Naïm a enfourché sa guitare délicate, a posé son sac à Tucson, Arizona et s'est intégré à la ville et à sa scène musicale (Calexico, Giant Sand, Al Foul...) et a enregistré un nouvel album plein de hits improbables qui sent bon le désert et les sentiments retenus. En attendant une tournée hivernale en France, Naïm nous parle des chansons de "Sanguine" et sa soeur Cécile les illustre.

Lychee Girl
Ce morceau était originalement en cinquième place sur l'album, mais ces bêtas du label français qui voulait sortir l'album ont tenu à ce que le titre soit en premier "pasque c'est un hit !"
Je vais m'empresser de changer cela pour la version qui sortira sur le label allemand Le Pop au printemps.

Etre Là
Ce morceau était originalement en première position, on aura compris... L'atmosphère de ce titre je la dois complètement à Joey Burns qui a vraiment changé le rythme, une direction à laquelle je ne m'attendais pas du tout. La réponse de John Convertino à la batterie m'a immédiatement conquis.

Aigre Martini
Basé à l'origine sur un morceau composé il y a quelques années pour un album (jamais sorti) produit par John Parish nommé "Mistake Love", Joey Burns me proposa de reprendre le titre à l'origine appelé "Save America" et d'en faire autre chose. L'exercice s'est révélé très intéressant, a mené à l'écriture d'un tout autre texte, et à l'apparition d'une tout autre mélodie.
Ce fut également l'occasion de proposer à l'arrangeur Dan Coleman de participer, lequel a accentué avec ses vibraphones et Clavinets, un côté un peu "60's lounge" finalement assez ironique par rapport au propos du texte assez existentiel.

Les Bruits
Entièrement co-écrit avec Joey, la participation de Dan Coleman sur celui-ci avec ses arrangements de cordes a été déterminante dans l'évolution dynamique du morceau, qui au départ semblait se répéter et être monotone. Dan a rendu la monotonie belle et pertinente dans ce titre assez mélancolique.

Son Grand Sourire [mp3]
Histoire tragi-comique et clin d'oeil je dois l'avouer à la chanson "Girl" des Beatles. J'ai hésité quand Joey a proposé les parties de mandoline... c'était la référence immédiate. Mais bon, ça sonnait tellement bien...

Sanguine
La reprise de l'album. Ecrite par Crolla et Prévert, cette chanson a depuis toujours exprimé un mystère de volupté tant au niveau du texte que de la musique, il y a deux morceaux en un.
Habitant en Arizona depuis presque 12 ans, j'entends beaucoup de gens (des Français uniquement !!!) me demander pourquoi ma musique ne sonne pas plus "country". Eh bien, parce que je ne suis toujours pas un cow-boy. Un peu comme demander à un musicien sénégalais de la Goutte d'Or pourquoi il ne sonne pas plus musette...
Néanmoins, j'ai appris à Tucson à jouer de la lapsteel guitar, j'ai trouvé très curieusement naturel de mettre de la lapsteel (élément country par excellence) sur ce monument classique de la chanson française. Cela à mon avis fait le pont entre une culture française et celle country swing des années 40. Cela rappelle Patsy Cline et ça, c'était inattendu, je n'aurais jamais entendu et fait ça si je vivais à Paris.

Quelle Heure Est-Il ?
Ce morceau est coécrit avec Marie Frank, une vrai pop star au Danemark. Elle est aussi la voix féminine sur de nombreux enregistrements de Giant Sand.
Check her out !!

Son Petit Sourire
J'avais une version instrumentale de "Son Grand Sourire", différente, une valse. Je trouvais intéressant l'effet de miroir de rappel comme dans les films, un même thème décliné, un effet dynamique que j'affectionne particulièrement.

Precious Second [mp3]
La chanson préférée de Joey Burns. Ma première chanson écrite en anglais et un bon exercice de "picking" à la guitare, encore merci Joey.
On a fait une vidéo, tournée en super 8 par Eric Tu qui ressemble à ca :

La Sieste
Les textes sont de Marianne Dissard. Je voulais faire ma chanson pop.
Emilie Marchand (non elle n'est pas française) chante avec moi sur ce titre
Check them out !!!

Quand Tu Es Passée
Je voulais une ballade toute simple pour finir l'album, donc voila. Et puis les betas du label de tout à l'heure ont dit qu'il fallait un bonus track... Joey était contre, de plus je suis fatigué des albums qui dépassent 35mn.

Tucson, Az
Signifie Tucson, Arizona. Et voila le bonus track sur lequel l'album va se refermer.
Une chanson plutôt à l'ambiance nocturne, qui décrit les nuits brûlantes de Tucson l'été, une épreuve qui fait fuir les "snowbirds" (retraités qui ne viennent qu'à l'automne pour passer l'hiver au soleil) et les touristes. Ne restent que les endurcis, qui se retrouvent la nuit quand l'air est chaud mais au moins sans la brutalité du soleil.

Propos recueillis par Gildas
Illustrations par Cécile [site]
Site de Naïm Amor : www.myspace.com/naimamor

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals