Monsieur rêve : la dernière fantaisie de Matthew Dear

03/07/2012, par Christophe Despaux | Clips |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Une Fée Clochette à perruque rose et maquillage en lueurs bleues agence on ne sait comment des rapprochements entre divers masques et bergamasques : homo cuir Querelle de Brest, Gilles rondouillard, jeune patricienne romaine et son fiancé blond à mèche, faux Pharaon, stripteaseuse antique, etc... Un lupanar imaginaire - et très chaste - rêvé par Tommy O'Haver pour le splendide "Her Fantasy" de Matthew Dear, qui doit tout à Kenneth Anger dont il se recommande franchement : fascination du stupre à venir entre ou après les plans, éclairages baroqueux à ombres chaudes comme des orifices, cruauté ricanante adoucie par le maniérisme. Derrière Anger, on trouve tout un pan cinéphilique aux confins de l'artifice tendance "camp" : Fellini pour son Satiricon et cette curieuse figure de Giulietta Masina à tête encagée, Werner Schroeter, Guy Maddin, et peut-être le glorieux Michael Powell (l'homme vert à coiffe géante en plumes n'est-il pas cousin de ce petit marquis français dans "Une Question de vie ou de mort ?"). Matthew Dear lui-même tranche assez peu dans ce pandémonium éteint et resserré. D'une brune élégance corsetée, il ne reflète que le fond noir de nos rêves. Beau et pas si commun.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals