Mojave 3 - Interview

29/10/2003, par Gildas | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Neil Halstead attendait bien gentiment l'interviewer en goguette de POPnews en lisant ses emails. Sans Rachel mais avec toute sa bonne humeur il s'est soumis de bonnes grâce aux questions envahissantes et pas toujours très claires de notre envoyé.

 

MOJAVE 3

"Spoon and Rafter" est le quatrième album de Mojave 3. Il vous a fallu 3 ans pour le sortir mais entre temps Rachel et toi vous avez enregistré un album solo chacun.
Oui, mon album est sorti l'année dernière et celui de Rachel devrait finalement voir le jour en début d'année prochaine.

Et c'était quoi pour vous ces albums solo ? une sorte de respiration pour se remettre d'un trop plein de Mojave 3 ?
Hum... Je n'en sais rien en fait. Je me suis juste retrouvé un jour en train d'enregistrer des chansons. J'ai commencé juste après la fin de la tournée qui a suivi la sortie d' "Excuses For Travellers". J'ai commencé comme ça, à la maison dans notre petit studio en Cornouaille... Le reste du groupe ne faisait rien de particulier à l'époque, ils récupéraient de la tournée. Et c'est juste arrivé, comme ça, sans intentions particulières. Je me suis jamais dit "hey ! Je veux faire un disque solo", mais c'est vrai que c'était pas mal d'avoir une coupure du reste.

C'est une expérience qui t'a plu ?
Oui, beaucoup. Et surtout, j'ai adoré les concerts qui ont suivi. Cette période m'a vraiment fait plaisir. Je me suis vraiment amusé pendant quelques mois.

Et maintenant le groupe redémarre, les autres t'ont manqué ?
Hum... Oui, je crois. Je n'ai jamais eu l'intention de laisser tomber Mojave 3. Mais ça a pris du temps pour qu'on redémarre puisqu'il a fallu attendre que je termine ma tournée avant de pouvoir faire quoi que ce soit. En fait, on a vraiment commencé à enregistrer en janvier de l'année dernière. Et mon album solo est sorti en mars. Ensuite j'ai pas mal tourné et on a fini l'album en décembre, janvier.
Il nous a fallu pas mal de sessions, 2 ou 3, l'album était réellement fini en mars de cette année. Mais... Ça a commencé vraiment il y a un an et demi et puis on s'y est replongé par la suite. Nous avons repris quelques titres, ré-arrangé deux ou trois trucs par ci par là et composé d'autres chansons.

Et ce n'était pas bizarre cette coupure ?
Heu... Oui et non. En fait c'était assez intéressant de voir les différentes perspectives que chacun avait prises lors de la coupure. Mais je crois que ça a bien fonctionné. Les chansons ont évolué. Et on a laissé de côté pas mal de truc. En fait, on a évolué personnellement. Normalement quand nous faisons un album on fait tout d'un block, puis on laisse passer le temps et on évolue, on change. Là,  on a changé pendant l'enregistrement et ça a modifié un peu l'approche.

Je ne sais pas si ça vient de cette façon d'enregistrer mais je pense que le son de cet album est plus "chaud" que celui des précédents...
Oui, tout à fait. Je crois qu'il est plus... confortable. On a tout fait chez nous. Dans notre studio, un petit seize pistes qui donne malgré tout de bons résultats. Oui, je crois que le son est plus chaud effectivement. Mais encore une fois ça s'est fait sans y penser.

Comme sur "Excuses for Travellers", vous avez travaillé avec l'aide de Coley Park un groupe de Reading.
Oui, Rachel et moi on a grandi à Reading. Et deux de nos amis font partie de Coley Park. D'ailleurs, Je viens de démarrer un label avec un ami. Et Coley park sera notre première sortie, un mini lp. On leur a demandé de participer sur quelques titres, de trouver quelques harmonies et de faire un solo de cuillère (rire).

Quel a été leur apport à l'album ?
En fait c'est surtout sur l'album précédent qu'ils étaient très présents et ils m'ont aussi pas mal aidé pour mon album solo. Ils font partie de l'univers Mojave 3. Ils sont venus au studio pour "Bluebird of Happiness", on les entend au fond.

L'autre différence avec cet album c'est la pochette. Il y a une différence par rapport à la simplicité de l'album précédent et surtout il y a une grosse différence par rapport à l'esthétique 4AD.
Oui, on n'a jamais bossé avec le studio de création graphique de 4AD. Ils ont un atelier de créa intégré au label, mais on n'a jamais sollicité leurs services... non, c'est pas vrai, ils ont dû bosser sur la toute première pochette. Mais cette fois ci, on a voulu reproduire l'esprit d'un set de table qu'on avait à la maison. Très "twee", typiquement anglais. On a fait ça au milieu de l'enregistrement et on voulait quelque chose qui conviennent à l'atmosphère du disque. Donc on a changé un peu le set de table.

D'où les astronautes dans le coin ?
Oui, avec leur chien ! en fait on l'aime bien, ça me donne le sourire quand je le vois. C'est très anglais.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals