Mesparrow - Keep This Moment Alive

album de la semaine du 18/04/2013, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Mesparrow - Keep This Moment Alive

C'était un soir de novembre que Mesparrow m'est pour la première fois apparue. Rien de mystique non : elle faisait ce soir-là la première partie de Mansfield.TYA. S'il est difficile de trouver la moindre filiation entre les deux artistes, elle avait su piquer ma curiosité. Quelques mois passent, un EP paraît : l'envie me vient d'entendre l'univers de Mesparrow en grand format.

Premier constat : cette jeune femme, Marion Gaume, a des idées plein la tête. Mais aussi une rigueur pour faire tenir tout ça de façon harmonieuse. En ces temps où le mot "rigueur" fait un peu froid dans le dos, il trouve tout son sens : au travers des différents styles abordés, et en étant toute seule aux commandes de son bateau, Mesparrow aurait pu s'égarer, mais ce n'est jamais le cas. Bien au contraire : il se dégage de ces treize titres une belle cohérence, une générosité réelle qui s'exprime avec beaucoup de sensibilité. Pour cela, la jeune femme ne manque pas d'armes. Il y a tout d'abord sa voix, qui passe d'un registre à l'autre avec beaucoup de facilité : profonde, aussi grave qu'elle sait se montrer mutine, la voix de Mesparrow lui permet toutes les audaces, des montées qui flanquent des frissons à une façon de susurrer irrésistible. Puis vient la construction des morceaux : élaborées à base de collages, de superpositions, les chansons se montrent à la fois riches et légères, et surtout sans répétition aucune.

Amorcé sur un "The Symphony" splendide, qui se déploie magnifiquement et mérite son titre, le disque part dans plusieurs directions, parfois une pop espiègle ("I Don't Want to Grow Up", "Neighbour's Dream"), parfois une énergie rock (déjà entrevue sur l'EP avec "Next Bored Generation" et "On the Cliff", qui a en lui du blues). Cette énergie, elle est toujours présente, comme si Mesparrow ne trouvait jamais le repos, elle qui a si souvent l'ardeur d'une cavalière furieuse ("City on Fire", "I Want to Travel"). Et l'émotion surgit quand on ne l'attend pas, au détour d'un titre envoûtant avec Frànçois Marry : valse à cru, "Danse avec moi" (car la jeune femme ne rechigne pas au français) est à la fois aérien et fermement attaché au sol, et amorce une fin de disque où les ambiances virent au sombre sans cesser de séduire. "Story of a Man", et à plus forte raison le magnifique "Street Kid" prennent ainsi au corps et au coeur, et parachèvent un tableau en tous points magnifique. Celui d'un envol, celui de Mesparrow, au sifflotement que je ne suis pas près d'oublier.

Acheter sur Amazon
  1. The symphony
  2. I don t want to grow up
  3. Next bored generation
  4. On the cliff
  5. Locked in my thoughts
  6. I want to travel
  7. On the borderline
  8. City on fire
  9. Neighbour's dream
  10. Danse avec moi
  11. The Field
  12. Story of a man
  13. Street kid

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals