Low - Interview

21/03/2007, par Julien Bourgeois et Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien


Alan Sparhawk, Low

Est-ce que l'écriture de chansons est un travail collectif au sein de Low ou est-ce que tu écris tout seul ?
Principalement tout seul. L'idée de base, les paroles. Et ensuite Mimi et moi travaillons dessus. C'est elle l'experte en matière d'harmonies vocales.

Le thème de la violence apparaît clairement sur cet album. La musique de Low était davantage associée au calme autrefois, depuis quelques albums on sent plus de tension, plus de violence...
Ce n'est pas intentionnel. Et puis j'ai le sentiment que depuis le début, nous évoquons la même violence, les mêmes peurs. Là, c'est plus apparent. Pour moi-même, ça arrive comme une surprise ; sur la première chanson de l'album, une phrase comme "All the soldiers, they're all gonne die", je ne sais pas exactement d'où elle vient... Cela fait plusieurs années que je me débats avec des questions comme la violence, la guerre, la politique. Il est difficile de trouver un moyen de l'exprimer en musique, car j'ai une opinion bien forgée de ce qui est approprié en la matière ou non. Ça a été difficile pour moi, mais d'une façon un peu involontaire, ces chansons expriment toutes ces choses que je ressentais. Cela n'est pas politique, mais ça l'est un peu quand même de parler directement de la colère, de la guerre, de comment on en sort, des raisons pour lesquelles on tue, de se demander si je suis moi-même un tueur. Parfois, j'ai peur d'avoir négligé d'en dire plus à propos de l'état du monde par le passé.

Il a été question que l'album s'appelle "The Violent Path"...
Alors que nous nous préparions à rentrer en studio, nous étions en train de finir la dernière chanson, "Violent Past", et il y a cette phrase dans le texte, "maybe it's the violent path". Je l'ai écrite, elle est dans la chanson, mais pour moi cela semblait venu de nulle part. Mais je me suis dit qu'elle était importante, qu'elle voulait dire quelque chose. C'est pour cela qu'on l'a retenue comme titre de l'album pendant un petit moment. Et puis, en allant enregistrer, nous écoutions des CD et notamment ce traditionnel irlandais dont le refrain fait "With your drums and guns and drums and guns, hurroo, hurroo" (il chante), et nous en avons discuté dans le van, et nous nous sommes dit que c'était un bon titre. A la fin de l'enregistrement, nous y avons repensé, et nous nous sommes dit que ça collait bien avec l'album. "The Violent Path", c'est pour le futur, cela veut dire quelque chose d'autre, et j'attends de savoir ce que cela signifie pour l'utiliser.

Peut-on savoir à qui tu t'adresses sur "Hatchet" ?
Il y a plusieurs niveaux dans cette chanson. D'abord, c'est moi et Mimi, ma femme. C'est une chanson de réconciliation qui dit qu'il faut passer à autre chose, qu'il ne faut pas s'arrêter sur des choses qui n'en valent pas la peine. Il y a un vers qui dit "I've heard your records and they sound a lot like mine", en d'autres termes, c'est un moyen de lui dire "hé, regarde tout ce que nous avons fait ensemble !". Mais aussi, cela pourrait s'adresser à toutes personnes en conflit, à des gens qui se battent depuis si longtemps qu'ils ont oublié pourquoi ils se battent. C'est une des chansons les plus légères de l'album.

Quel est ton regard sur le public de Low ?
C'est toujours une surprise de voir les gens venir au concert. Ça s'est construit lentement au fil des années. J'ai presque l'impression que nous ne le méritons pas. Je n'avais jamais imaginé que nous serions ce genre de groupe. Quand nous avons commencé, nous ne pensions pas que nous durerions plus d'un mois ou deux. Parfois les gens nous demandent ce que nous pensons que nos fans vont dire de nos nouveaux disques, si l'on ne pense pas que l'on va se couper de nos anciens fans. Je pense qu'ils viennent aussi nous voir parce que nous faisons des choses différentes. Mais si nous devions écouter nos fans...


Photographies par Julien Bourgeois.
Merci à Camille. 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals