Les Femmes s'en mêlent - édition 2009 (Frida Hyvönen, St. Vincent, Juana Molina, Clare and the Reasons, Battant, Micachu, Wildbirds and Peacedrums, ...)

06/05/2009, par , Marie Gallic, Catherine Guesde et Luc Taramini | Festivals |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Voilà ce qui s'annonçait comme LA soirée du festival. Pleine à craquer, la petite Maroquinerie accueille les Femmes qui s'en mêlent ayant bénéficié du plus gros buzz de ce début d'année. On commence par le groupe de Brooklyn qui, il faut bien le dire, déçoit. Si l'on aime les comptines electro de Telepathe sur disque, live, ce mélange est d'une mollesse ! On a envie de secouer les deux jeunes artistes, très jolies par ailleurs, pour les sortir de leur routine et nous sortir de notre... torpeur. Timides, elles ont l'air d'avoir besoin d'être rassurées. Pas de panique, les filles, votre musique assure mais faudrait apprendre à vous lâcher pour emporter les foules en concert. Car si "So Fine" est un tube imparable sur le dancefloor, il l'est un peu moins joué live...

Battant

Heureusement, suit Battant et sa chanteuse enragée. C'est sec et osseux. Rien de superflu avec le trio. Guitare, électronique, chant, parfois agrémentés de basse. Rien de plus. Mais c'est le minimalisme de Battant qui fait sa force. Les brûlots de 2 minutes 30, pas une de plus, se succèdent avec, néanmoins, des pics : "Radio Rod", "Socket" et le rappel "Jump Up". Chloé Raunet danse, saute, s'ébouriffe la coupe garçonne, a parfois une tête de folle... Et Dieu que ça fait du bien ! Surtout après la léthargie orchestrée par Telepathe... C'est bref et intense, mais voilà des lustres que l'on attendait une chanteuse à l'énergie contagieuse qui nous fasse oublier ces grandes asperges tragiques qui font de leur chant un cérémonial. Il semblerait que miss Battant doive partager le trophée de cocktail plus énergisant que le Red Bull de l'année avec Ebony Bones et la chanteuse des Noisettes (tiens, encore un nom français...). Et maintenant que c'est légal, pourquoi limiter sa consommation de taurine ? Allez, Telepathe, enragez-vous !

Battant

Marie Gallic

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog