Lee Hazlewood - For Every Solution There's A Problem & Total Lee! The songs of Lee Hazlewood

20/11/2002, par | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LEE HAZLEWOOD
For Every solution there's a Problem
Total Lee ! The songs of Lee Hazlewood (tribute)

(City Slang/Labels)

LEE HAZLEWOOD - For Every solution there's a Problem & Total Lee ! The songs of Lee Hazlewood (tribute)Cette année, la rentrée fut nettement plus chargée qu'à l'habitude pour Lee Hazlewood, 73 ans : une tournée européenne passant par Paris et Bruxelles - où le patriarche donna des concerts savoureux , et deux disques d'un coup. Pas de surmenage pour autant : le premier réunit des démos enregistrées avec le fidèle Al Casey ces 25 dernières années, tandis que le second est un "tribute" qui montre combien l'ancien pygmalion de Nancy Sinatra est vénéré parmi la "jeune" génération - tous les musiciens présents sur le disque pourraient être ses fil(le)s, voire ses petit(e)s-fil(le)s.
Avec ses chansons réduites à des épures (il s'agit de démos au sens premier du terme, c'est-à-dire des maquettes que l'auteur-compositeur-producteur faisait écouter à d'éventuels interprètes), "For every solution…" n'est pas aussi capiteux que Cowboy in Sweden et autres chefs-d'œuvre seventies du Maître. Mais ce recueil plutôt homogène montre que Hazlewood n'est pas seulement un arrangeur brillant ; quand il s'en donne la peine, il est aussi un songwriter de la trempe d'un Dylan ou d'un Cohen, en plus dilettante et moins profond sans doute.
On retrouve finalement ici tous les registres de son talent : le duo romantique ("Save a place for me"), la country aréienne ("Dolly & Hawkeye"), la guitare twang ("Your thunder & your lightning", qui rappelle le "Harley Davidson" de Gainsbourg), la ballade bluesy ("Suddenly Tennessee"), le morceau jazzy gentiment égrillard ("For my birthday", très rigolo sur scène), et deux chansons sublimes de dépouillement, justifiant à elles seules l'achat de l'album : "Dirtnap stories" et "Strangers, lovers, friends". Dire qu'elles sont chantées divinement est presque un euphémisme.
Quant à "Total Lee !", il est, comme la plupart des albums-hommages de ce genre, relativement inégal, même si aucune catastrophe n'est à déplorer. Les versions restées proches des originaux pâtissent inévitablement de la comparaison (même s'il est difficile de connaître tous les originaux en question !), sauf quand il s'agit de groupes ayant inscrit dès leurs débuts leurs pas dans ceux de l'ex-moustachu. En l'occurrence, Lambchop et, surtout, les Tindersticks. Il y a quelques années, Stuart Staples et les siens s'élevaient déjà largement au-dessus de la mêlée sur un tribute à Tom Waits, en réarrangeant "Mockin' birds" : c'est encore le cas ici, avec un "My autumn's done come" qui donne le frisson. Pas très loin derrière, Erlend Oye des Kings of Convenience, qui interprète seul à la guitare "No train to Stockholm" (pour rester en Suède). Sur l'ensemble, le disque confirme qu'il est difficile d'être complètement mauvais en reprenant des chansons pareilles. Voilà qui plaide en tout cas pour un coffret rétrospectif de l'impressionnante carrière du bonhomme. Enfin, on notera l'excellence des livrets des deux disques : belles typos et mises en page, nombreuses photos "vintage" et longues interviews de Hazlewood, un type décidément plein d'humour.

Vincent

For Every solution there's a Problem
Dirtnap Stories
Tour Thunder & Your Lightning
A Taste of You
Save A Place For Me
Dolly & Hawkeye
Buying Back
Suddenly Tennessee
Loving You, Loving Me
Dolly Parton's Guitar
Strangers, Lovers, Friends
For My Birthday

Total Lee ! The songs of Lee Hazlewood (tribute)
I'm Glad I Never (Lambchop)
Come On Home to Me (Madruga featuring Neil McNasty)
Some Velvet Morning (The Webb Brothers)
Sundown, Sundown (Calexico featuring Valérie Leulliot)
Sleep in the Grass (Johny Dowd)
Get It Together Again (St Etienne featuring Nathan Bennet)
The Railroad (St Thomas)
The Cheat (Jarvis Cocker a Richard Hawley)
No Train To Stockholm (Erlend Oye)
Soul's Island (The Amazing Pilots)
Easy & Me (Kathryn Williams)
My Autumn's done Come (Tindersticks)
We All Make The Little Flowers Grow (Stephen Jones & Luke Scott)
Sand (Calvin Johnson & Mark Pickerel)
Summer Wine (Evan Dando & Sabrina Brooke)
If It's Monday Morning (Kid Loco featuring Tim Keegan)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals