LCD Soundsystem - This Is Happening

17/05/2010, par Christophe Despaux | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LCD SOUNDSYSTEM - This Is Happening
(DFA / EMI) [site] - acheter ce disque

LCD SOUNDSYSTEM - This Is HappeningDe l'empreinte non relâchée du Thin White Duke : après le dernier Gorillaz, "Plastic Beach", chef-d'oeuvre déguisé en pensum, voici le nouveau (?) LCD Soundsystem, gros disque se faisant passer pour un grand. "This Is Happening" ou c'est arrivé près de chez vous ou c'est en train, du présent perpétuel quoi, car, of course, LCD est un groupe de maintenant, mais beaucoup aussi d'hier. Bowie donc, dès la pochette par le biais des traders en chute libre de Robert Longo, artiste contemporain dont Bowie lui-même s'était violemment inspiré pour la vidéo de "Jump They Say". Tombera ?, tombera pas ? Hélas, sûrement car "This Is Happening" est un peu, trop, plein de soupe punk-funk en pilotage automatique : 9 morceaux pour plus de soixante minutes et quasiment 180 secondes de surcharge par titre, à l'exception de "Drunk Girls" inoffensif mais plaisant quelque part entre "White Light/White Heat" et "Boys Keep Swinging". Avec James Murphy, on en revient toujours à Bowie, ainsi sur "All I Want" auto-citant "All Your Friends", le faux "must" du par ailleurs excellent "Sound of Silver", qui pillait déjà sans vergogne 'Heroes' et transmuait l'épique en plat. Reconnaissons que le nouveau modèle LCD 2010 du standard berlinois de David B. a retrouvé un sens léger du dénivelé haut puis bas cette fois-ci au détriment de toute émotion. Je défie quiconque de ressentir le commencement d'un début de quelque chose à son écoute, comme d'ailleurs à l'immense majorité de "This Is Happening". Ce qui se passe ? Fermeture sur soi, redite, rembourrage, absence d'inspiration, influences brandies comme la tête de Méduse ("Home" qui crie "Remain in Light" à chaque mesure). Selon le mode éprouvé : "je n'ai rien à dire, aussi vais-je le dire très fort", James Murphy essaie de passer cette contrebande de néant en jouant la montre, à la façon de son "tube" inaugural, le pénible "Losing My Edge" rebaptisé ici "Pow Pow" ou "You Wanted a Hit". Comme pour "Sound Of Silver", l'entame est le meilleur morceau de l'album et, ici, quasiment le seul qui connaisse une progression, à la différence notable que "Get Innocuous" était fabuleusement troublant, nocturne, cinématographique, alors que "Dance Yrself Clean" se repose un peu trop sur une partie chant hurlée sans nécessité autre que de mimer l'urgence. Le reste, bon an, mal an, se retrouve en mieux, plus concis, plus frais sur les deux premiers albums. Dans un monde idéal, la côte de LCD Soundsystem chuterait après un disque aussi passable. Dans le nôtre, tous les arguments promotionnels ("cassseeer la voix" + Murphy à la tête d'un vrai groupe enfin + présentation au monde internaute du bébé joufflu) abuseront, on ne l'espère qu'un temps les amateurs à l'affût de nouveautés. Pour nous, plus simplement, "This is Happening", c'est du passé.

Christophe Despaux

acheter ce disque


A lire également, sur LCD Soundsystem :
la chronique de "LCD Soundsystem" (2005)

Dance Yrself Clean
Drunk Girls
One Touch
All I Want
I Can Change
You Wanted a Hit
Pow Pow
Somebody's Calling Me
Home


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals