Laetitia Sadier, Aquaserge à l’iBoat le 18/11/2014

26/11/2014, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

On croise des têtes connues, mais on en croise peu : l’iBoat ne fera pas le plein en ce mardi de novembre, mais ne boudons pas notre plaisir, l’affiche est pointue et attirante au possible. C’est donc à Laetitia Sadier de donner le coup d’envoi de ces deux heures de musique unique en son genre.

Laetitia Sadier 01

Car évidemment, si la Française a sous le coude un nouveau disque tout à fait remarquable (“Something Shines”), elle n’a pas renié son style un peu lunaire, donnant à ses chansons pop une énergie subtile, qui ne s’exprime pas de façon brute mais bien dans cette voix à nulle autre pareille, un duo basse-batterie à l’efficacité sobre mais notable et des lignes de guitare simplissimes mais incroyablement attachantes. La musicienne dégage d’ailleurs quelque chose de spécial, un humour pince-sans-rire (au moment d’introduire le magnifique single “Then, I Will Love You Again”, elle annonce “un tube de la mort qui tue”) et une présence qui rappelle à quel point ces chansons sont incarnées, une fois de plus sans en faire trop. C’est beau et on sort de là un peu cotonneux mais le sourire aux lèvres.

Laetitia Sadier

Aquaserge

Aquaserge prend la scène d’assaut avec un foudroyant “TVCQJVD”, joué à fond les ballons, très excitant par sa liberté et ce swing incroyable qui s’en dégage. La liberté, c’est bien ce qui prédomine de cette heure, qui sous des dehors très techniques (tant sur les parties de guitare que la section rythmique incroyable) est surtout un gage d’inventivité. Si je suis plus d’une fois dérouté, je suis aussi subjugué par ces digressions (qui divisent, à en voir le public qui se clairsème), qui n’empêchent pas certaines mélodies d’éclore au détour d’une explosion sonique. “A l’amitié” ou “Tout arrive” rappellent que (l’album) “A l’amitié” est sorti il y a peu et reste un album passionnant, tout comme le groupe. Aquaserge ne fait pas l’unanimité, ne fait pas dans la séduction immédiate, quitte à laisser des spectateurs sur le carreau, mais changer cette alchimie unique serait une hérésie : longue vie à Aquaserge.

Aquaserge

Merci à Nico de Murailles Music. / Photos : sowat

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews