Lab Waste - Zwarte Achtegrond

02/08/2005, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LAB WASTE - Zwarte Achtegrond
(Temporary Whatever) - acheter ce disque

LAB WASTE - Zwarte Achtegrond ForcÈment, avec les beats dÈrangÈs díAdlib et de Subtitle et le phrasÈ de robot endormi du dernier, Áa ne risquait pas díÍtre lumineux et de respirer la joie de vivre. Le titre, bien froid et bien barbare, prÈsageait díailleurs assez bien du contenu. "Zwarte Achtegrond" (Black background, si líon traduit ce mauvais nÈerlandais en bon franglais) est bien noir sur fond noir, et pas seulement ý cause de la couleur de peau des deux rappeurs / producteurs. Líalbum West Coast Underground le plus attendu de líannÈe 2005 vise le futur et líespace, mais en mÍme temps il nous ramËne vers 98/99, quand un rap froid et sombre serti díÈlectronique Ètait de saison aux marges du genre. Avec, et cela fait une grosse diffÈrence, un rÈsultat plus accrocheur, plus accompli et moins lo-fi que, par exemple, la moyenne des disques sortis par Subtitle.

Ce ne sont pas les rÈsidus de leurs expÈriences de labo que les Labwaste nous proposent, mais le meilleur, les piËces les plus accomplies. Avec mÍme des bouts de hit dedans, comme "Dope Beat" et sa grosse nappe ou comme le titre díavant (Get The Signal) avec sa ritournelle ("You can get the signal, the unformatted disk") aussi sibylline et casse-tÍte quíune bonne partie des paroles prÈsentes ici (cf. celles de "Internal Psi / Sci / Ence"). Le tout est un savant assemblage de voix trafiquÈes, díinterfÈrences, de blips, de synthÈs et de rythmiques en tous sens, des titres originaux jusquíaux remixes finaux assurÈs par Sixtoo, Daedelus, Dntel et Adlib / Thavius Beck lui-mÍme. Alors parfois, bien sšr, tout cela est tellement froid que líon a bien du mal ý briser la glace et ý adhÈrer pleinement. MalgrÈ sa saletÈ et sa noirceur, le labo garde quelque chose de clinique. En sort une úuvre sous glace, difficile ý approcher et ý síapproprier. Mais avec elle, les fans de la face sombre du rap ont largement trouvÈ de quoi se rÈjouir.

Sylvain Bertot

Introduction
2 in 1
Secret Elemental Block #001
Get the Signal
Dope Beat (or Something)
Static Wednesday
Tell her to Come Overrrr
Too Close/2 Clothes
The Debris Meets The Sea....
Stress'd Rest
Internal Psi/Sci/Ence
Secret Elemental Block #002
In Conclusion

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals